Covid-19 : Débuts cliniques d’un traitement par anticorps dérivés du lama

C’est une entreprise belge qui développe le traitement.

BELGAIMAGE/ les anticorps dérivés du lama seraient efficaces contre le variant Delta

La biotech ExeVir, basée à Gand, a commencé les essais cliniques sur des êtres humains de son anticorps dérivé du lama qu’elle développe pour le traitement et la prévention des infections de Covid-19, a annoncé mercredi l’entreprise. Cette étude clinique de phase 1, entend évaluer la sécurité et l’action sur l’organisme de l’anticorps XVR-011, administré par voie intraveineuse chez des sujets sains.

Dans le cadre de cette analyse menée de manière séquentielle, trois doses progressives de cet anticorps seront testées sur trois groupes maximum de dix sujets adultes sains. Dominique Tersago, directrice médicale d’ExeVir Bio, parle d’une « avancée majeure » pour l’entreprise. « Il a été récemment démontré que le XVR-011 neutralise le variant Delta, ainsi que tous les variants actuels de Covid-19 qui posent problème », ajoute-t-elle. « Nous sommes enthousiastes à l’idée d’amener en clinique un traitement unidose pour les patients atteints de coronavirus. »

Bientôt la commercialisation ?

La molécule XVR-011 a été développée par des chercheurs du Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB) de l’Université de Gand, pilotés par les professeurs Xavier Saelens et Nico Callewaert. L’anticorps concerné a été isolé à partir du sang du lama « Winter ». Il a été observé, lors de tests en laboratoire, que la molécule protège les animaux de l’infection en se liant aux protéines « épineuses » du coronavirus.

La société biopharmaceutique internationale UCB, basée en Belgique, a participé à la conception et à l’optimisation des propriétés thérapeutiques du XVR-011, et a fabriqué à grande échelle l’anticorps destiné à l’essai clinique. Le travail de développement est à présent en phase d’évaluation par les pairs (peer review; NDLR) et a récemment été prépublié dans BioRxiv, l’archive de dépôt de prépublications consacrée aux sciences biologiques.

Plus d'actualité