La Défense belge propose l’organisation d’une évacuation de Kaboul

La Défense propose de déployer plusieurs avions et de préparer un détachement pour une évacuation depuis l'aéroport de Kaboul.

Diplomates américains quittant l'aéroport de Kaboul. (Newscom)

Le ministère de la Défense se propose, en raison de l’évolution de la situation en Afghanistan, d’activer une série de moyens aériens – un Airbus A400 M, deux C-130H Hercules et un Falcon 7X – et de préparer un détachement NEO (« non-combatant evacuation operation ») pour aider à organiser une évacuation depuis l’aéroport de Kaboul, a annoncé lundi la ministre en charge de ce département, Ludivine Dedonder.

Des nombreux pays occidentaux ont dépêché des moyens militaires à l’aéroport international de Kaboul – dont une partie a été protégée durant des années par des troupes belges – pour évacuer leurs ressortissants. C’est notamment le cas des États-Unis, de l’Allemagne, de la France et des Pays-Bas.

Mme Dedonder a justifié la décision de la Défense par « l’évolution très préoccupante de la situation en Afghanistan« , dans une courte déclaration publiée par son cabinet.

« Concernant les interprètes et les collaborateurs afghans ayant travaillé pour les intérêts belges, ils ont la possibilité de se faire connaitre auprès de nos autorités. Ces personnes étaient également souvent employées par d’autres nations. Ils auront aussi l’opportunité de demander un visa pour un autre pays« , a ajouté la ministre.

Plus d'actualité