Le PSG de Messi en Ligue 1, une aventure que les Belges ne pourront pas voir?

Le championnat français n’est plus diffusé chez nous depuis la saison 2018/2019.

BELGAIMAGE/ devant le Parc des Princes, le 11 août 2021

Il a été accueilli comme un roi à Versailles. Arrivé mardi dans la capitale française, et acclamé par des centaines de fans, Lionel Messi a signé pour deux saisons (plus une troisième en option) avec le Paris Saint-Germain. Du côté du Parc des Princes, on ne peut que se frotter les mains, tant l’opération est intéressante, sur le plan sportif comme sur celui des affaires. Même chose pour la Ligue de football professionnel (LFP), qui doit voir dans la venue de l’Argentin la promesse de redorer le blason du championnat français, notoirement moins alléchant et compétitif que ses pendants anglais, espagnols, italiens ou allemands.

Messi en France, c’est la quasi assurance pour la LFP de renégocier à la hausse les droits de retransmission à l’étranger de la Ligue 1, qui plafonnent à 80 millions d’euros par saison. Loin, très loin du 1,5 milliard demandé pour la Premier League anglaise… Le probable regain d’intérêt pour le championnat français convaincra-t-il les diffuseurs belges de mettre le paquet ? Rappelons que la saison 2017/2018 de la Ligue 1 est la dernière à avoir été diffusée chez nous. Eleven Sports avait jusque-là les droits, mais n’avait pu trouver d’accord avec la LFP pour les saisons suivantes. Depuis, le Belge fan de foot tricolore n’avait d’autre choix que de passer par des solutions le plus souvent illégales, comme l’IPTV (accessible via un mini-boîtier multimédia qui permet la diffusion de canaux de télévision par Internet).

Mettre le paquet pour Messi ?

Le méga transfert du sextuple Ballon d’Or va-t-il permettre à la Ligue 1 de retrouver les écrans de TV belges ? « Nous suivons de près les développements autour de Messi et du PSG », a déclaré Eleven, Play Sports et Proximus Sport, au Nieuwsblad. À la DH, Proximus a précisé « regarder attentivement ce qui est disponible pour ses clients » tout en rappelant diffuser, comme RTL, la Ligue des Champions, où le PSG de Messi évoluera encore cette saison.

Déjà diffuseur en Belgique de la Liga, de la Bundesliga et de la Serie A, Eleven pourrait chercher à se positionner comme nous le souligne Jan Mosselmans, le « Head of content and production » d’Eleven Sports: «Comme cela avait déjà été le cas lors de l’arrivée de Neymar il y a quatre ans, le transfert de Messi au Paris Saint Germain rend le championnat français plus attractif et pourrait faire augmenter les droits de retransmission». Aucune décision n’est encore prise quant à l’acquisition de ces droits: «Nous étudions les différentes opportunités, des investissements sont possibles.»

Partage entre Amazon et Canal+

Si le fan Belge n’est donc pas assuré de pouvoir suivre chaque semaine les matchs de La Pulga avec le PSG (du moins légalement), le spectateur français ne pourra quant à lui pas suivre toute la Ligue 1 via un unique diffuseur. Depuis des mois, la LFP et ses diffuseurs historiques (Canal+ et BeIN Sports) s’écharpent en effet devant les tribunaux. Alors que Amazon s’est lancé dans la bagarre et a acquis pour 250 millions d’euros par an la diffusion d’une partie des matchs de Ligue 1, la LFP est entrée en conflit avec Canal et BeIN, qui jugeaient trop élevés les 332 millions d’euros demandés pour retransmettre deux matchs par week-end.

À la suite d’une récente décision de justice, c’est bien Canal + qui a été désignée pour diffuser la rencontre du samedi soir (21 heures) et celle du dimanche à 17 heures, en attendant la suite des procédures judiciaires. Amazon, qui a obtenu les droits pour 80% de la Ligue 1, diffusera 8 matches par journée.

Plus d'actualité