Nafi Thiam en or aux JO: retour sur sa performance

Elle a pu conserver son titre durement acquis à Rio. Quant à Noor Vidts, elle a manqué de peu le podium.

Nafi Thiam à l'occasion de la dernière épreuve de l'heptathlon aux JO de Tokyo, le 5 août 2021 @BelgaImage

Nafi Thiam a remporté à 26 ans, l’heptathlon des Jeux Olympiques de Tokyo, jeudi soir. Au terme des sept épreuves, elle a devancé les vingt-trois autres athlètes, et réussi le total de 6.791 points. La Néerlandaise Anouk Vetter a remporté la médaille d’argent (6.689) et sa comptriote Emma Oosterwegel celle de bronze (6.590). La très inattendue Noor Vidts, seulement 16e au ranking mondial, a manqué le podium pour 19 points seulement. Elle se classe 4e (6.571). L’Américaine Kendell Williams complète le top 5 (6.508).

Une performance historique

La Belge n’est que la seconde athlète de l’histoire à décrocher l’or à deux reprises dans cette discipline après l’immense Jackie Joyner-Kersee couronnée en 1988 (avec un record du monde de 7.291 points qui tient toujours) et 1992. Apparue en 1964 à Tokyo déjà, sous la forme d’un pentathlon, l’épreuve multiple féminine a adopté son format actuel de 7 épreuves en 1984.

Nafi Thiam devient aussi la première sportive belge à faire retentir la Brabançonne dans deux Jeux Olympiques. Avec elle, Hubert Van Innis avait bien remporté un total de six médailles d’or (quatre individuelles et deux par équipes) au tir à l’arc aux JO de 1900 puis de 1920, mais à l’époque les hymnes nationaux n’étaient pas joués les des cérémonies protocolaires. 

Thiam occupait la troisième place du classement après la première journée, sa moins bonne entame depuis Götzis en 2016. Avec un total de 3.921 points, elle n’était même pas la meilleure Belge puisque la surprenante Noor Vidts occupait la 2e place (3.941) derrière  la Néerlandaise Anouk Vetter (3.968).

La championne du monde 2017 et championne d’Europe 2018 a mis à profit la seconde journée et deux de ses épreuves de prédilection, la longueur et le javelot, pour renverser la tendance en sa faveur. Elle s’est imposée dans les deux exercices. Un saut à 6m60 a réduit son retard à -4 avant d’émerger grâce à un lancer à 54m68 (+68). Il lui restait à gérer le 800 m dont Vetter n’est pas réellement une spécialiste.

Tout l’inverse de Noor Vidts qui nantie de 5.592 unités devait remonter 50 points sur l’Américaine Kendell Williams (5.642) et 49 sur la Néerlandaise Emma Oosterwegel (5.641). Mais elle finalement échoué pour 19 points derrière Oosterwegel. Vidts, vice-championne d’Europe du pentathlon cet hiver, avait terminé 15e de ses premiers Mondiaux d’heptathlon en 2019 à Doha.

Sur le même sujet
Plus d'actualité