L’horeca toujours en difficulté en juillet

Le mauvais temps et la persistance d’une crise sanitaire latente ont encore plombé le chiffre d’affaires du secteur. Mais le bilan n’est pas pour autant totalement négatif.

@BelgaImage

Le secteur horeca n’a pas connu un franc succès au mois de juillet, ressort-il d’une enquête menée auprès des membres d’Horeca Vlaanderen. Un peu moins d’une entreprise sur deux (46%) a signalé une perte de chiffre d’affaires par rapport au même mois de l’année précédente, tandis qu’une entreprise sur trois (33%) a, elle, constaté une augmentation du chiffre d’affaires. « Le tableau fut presque aussi changeant que la météo pendant ce premier mois de vacances« , résume Matthias De Caluwe, CEO d’Horeca Vlaanderen. Pour un cinquième des propriétaires de cafés et restaurants, le chiffre d’affaires est resté stable par rapport à juillet.

Les réductions temporaires de la TVA ont notamment permis de ne pas accroître les pertes de nombreuses entreprises de restauration. De ce fait, la mesure reçoit donc une note de satisfaction de 8,76 sur 10 et même de 9,16 sur 10 pour les débits de boissons.

Au final, les entrepreneurs du secteur horeca se disent « moyennement » satisfaits du premier mois d’été, créditant le mois de juillet d’une note de 6,4 sur 10. Les prévisions pour le mois d’août s’inscrivent dans la même lignée, avec un score de 6,6. « Il fallait s’attendre à ce que ces vacances d’été ne reflètent pas la période de pic traditionnelle pour notre secteur. En raison des mesures en vigueur, telles que l’heure de fermeture, le nombre de personnes par table et la distanciation sociale de 1,5 mètres, nos entrepreneurs subissent encore une perte de capacité de 30% en moyenne. Les aides actuelles offrent du répit à certains. Mais la meilleure mesure de soutien reste la libre entreprise, ce dont tout le secteur a désespérément besoin« , conclut M. De Caluwe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité