JO de Tokyo: première médaille pour la Belgique

Wout van Aert a offert à la Belgique sa première médaille aux Jeux Olympiques, en remportant l'argent dans la course cycliste sur route.

Wout van Aert. - BELGA

Médaille d’argent pour Wout van Aert. Le Belge a terminé deuxième, derrière l’Equatorien Richard Carapaz, de la course cycliste en ligne messieurs des Jeux Olympiques de Tokyo, disputée sur 234 km entre Musashinonomori Park et le Fuji International Speedway, samedi au Japon. Il offre ainsi à la Belgique sa première médaille à Tokyo et sa 149e médaille de l’histoire aux Jeux d’été.

« J’avais les jambes pour gagner aujourd’hui, mais, avec Pogacar, nous étions les hommes à battre », a commenté le vice-champion du monde de la course en ligne et du contre-la-montre. Le Slovène a remporté la médaille de bronze une semaine après sa victoire au Tour de France. « C’était tactiquement un parcours difficile. J’ai essayé d’attaquer moi-même, mais ça n’a pas marché. Je pense avoir donné le maximum. Carapaz était peut-être trop fort. Il a aussi éliminé McNulty devant. C’est un beau champion », a-t-il déclaré au micro de Sporza, alors que le champion olympique s’est imposé en solitaire après avoir attaqué à environ 6 km de l’arrivée.

Le podium royal

Le podium royal. – AFP

Retour sur la course

Dès le départ réel, un groupe de huit coureurs s’isolait en tête de la course avec le Sud-Africain Nic Dlamini, le Tchèque Michael Kukrle, le Slovaque Juraj Sagan, le Roumain Eduard-Michael Grosu, le Grec Polychronis Tzortzakis, le Vénézuélien Orluis Aular, le Burkinabé Paul Daumont et l’Azéri Elchin Asadov.

La course s’est décantée comme prévu dans le terrible col de Mikuni: 10 km à 10,6% de moyenne avec des passages à 20%. Dès les premiers forts pourcentage, Pogacar, 22 ans, a placé une attaque, faisant exploser définitivement le peloton. Il s’est d’abord détaché, accompagné du grand espoir américain de 23 ans Brandon McNulty, et du Canadien Michael Woods. Mais le trio a ensuite été repris par un groupe de sept hommes, dont Wout van Aert, qui ont franchi ensemble le sommet le plus difficile du jour. « J’ai suivi mon propre rythme sur le col de Mikuni », confirme l’Anversois de 26 ans. « Je savais que je ne pouvais pas forcer là-bas. Il était possible que je ne revienne pas, mais je savais que ça devait être comme ça. Et je pouvais recoller au sommet. C’était génial. Avec les Belges, nous avons suivi la tactique que nous voulions à l’avance. Je suis heureux de pouvoir remettre une médaille aux gars. »

Dans le final accidenté, qui débouchait sur le circuit automobile du Mont Fuji (jadis utilisé par la F1), Carapaz s’est extrait du petit peloton avec McNulty. Puis il a placé une attaque décisive qui a laissé sur place l’Américain. Derrière, ses poursuivants ont tergiversé, laissant Wout van Aert mener seul la poursuite.

Prochain rendez-vous mercredi

Le champion de Belgique a finalement décroché la médaille d’argent en terminant à 1:07 de Carapaz. Il tentera de décrocher une nouvelle médaille mercredi dans le chrono olympique où il défendra les couleurs belges avec Remco Evenepoel. Celui-ci a terminé 42e et 2e Belge samedi, dans un groupe à 10:12 de Carapaz. Champion olympique en titre, Greg Van Avermaet a abandonné à 53 km de l’arrivée.

Plus d'actualité