Météo: plusieurs crues en Wallonie et code rouge en province de Liège

Les provinces de Namur et de Liège sont particulièrement touchées. Les fortes préicipitations ont nécessité de très nombreuses interventions, voire des évacuations de camps scouts.

Pluie intense à Bruxelles, le 13 juillet 2021 @BelgaImage

Les seuils d’alerte de crue sont atteints pour plusieurs cours d’eau en Wallonie, indique mercredi la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques sur son site web. Lors du dernier bilan publié vers 09h30, les risques de crue concernaient principalement les rivières de l’Eau d’Heure, l’Eau blanche et l’Eau noire, la Lhomme, la Vesdre et leurs affluents. La Haute-Lesse et le Viroin ainsi que les affluents de la Haute et de la Basse Meuse sont placés en phase de pré-crue.

En parallèle, l’Institut royal météorologique (IRM) a placé la province de Liège en code rouge en prévision des précipitations abondantes attendues au cours des prochaines 24 heures sur au moins un quart de la province, a indiqué mercredi le responsable des prévisions météorologiques à l’IRM David Dehenauw.

La province de Namur fortement touchée

Plus de 150 interventions de pompiers ont été nécessaires dans les arrondissements de Philippeville et de Dinant, où neuf camps de jeunes ont été évacués. « Des sociétés de car ont aidé à l’évacuation et au rapatriement des campements les plus importants comme à Frasnes, près de Couvin, ou plus ou moins 250 personnes ont été prises en charge. Les jeunes et leurs animateurs ont été relogés dans des bâtiments communaux, hall sportif, etc.« , précise le porte-parole de la Croix-Rouge. Des dégâts sont à signaler dans les communes de Couvin, Philippeville et Dinant avec des caves, routes et maisons inondées.

Un camp scout a également été évacué à Pondrôme (Beauraing). « Cela concerne 52 scouts originaires de Champion (Namur). Ils étaient proches d’une rivière. Normalement, ils étaient sur pilotis, mais ils les avaient démontés car ils devaient rentrer chez eux ce mercredi. Ils ont été emmenés en bus durant la nuit vers le hall sportif de Beauraing. Nous avons par ailleurs beaucoup de routes inondées mais, pour le moment, pas de dégâts dans les habitations« , selon le bourgmestre Marc Lejeune. Durant la nuit de mardi à mercredi, un camp d’une quarantaine de personnes a été évacué de Belvaux vers une salle de Wavreille.

Trois camps de mouvements de jeunesse ont été évacués depuis mardi soir sur le territoire de Rochefort, suite aux intempéries. Vu la situation sur le terrain, la bourgmestre de Rochefort, Corine Mullens, compte faire évacuer l’ensemble des camps présents sur le territoire rochefortois, soit près de cinquante. « Ce mercredi matin, deux autres camps ont été évacués« , fait-elle savoir. « Nous attendons un débordement de la Lesse dans les prochains jours et les champs qui ne sont pas près d’un cours d’eau ne suivent plus avec ce qu’il tombe comme eau par minute, ils vont devenir des lacs. J’ai chargé le Service Jeunesse de passer dans chaque camp pour faire comprendre qu’il est préférable de quitter les lieux. S’ils ne veulent pas, je solliciterai la Province pour qu’elle prenne un arrêté. A défaut, je le prendrai moi« .

De nombreuses interventions en province de Liège

Les pompiers ont également été fortement sollicités en province de Liège. Ils sont intervenus notamment du côté de Chaudfontaine, de Grivegnée et du Sart-Tilman, principalement pour des pompages. Selon la police, à Angleur, la rue de Tilff était également inondée et fermée à la circulation dans les deux sens, entre le pont d’Embourg et le pied du boulevard du Rectorat. Avec plus d’une centaine d’interventions depuis mardi soir, les pompiers de la zone de secours Hemeco étaient également débordés et occupés sur plusieurs communes, comme à Amay et Marchin. Leurs collègues de la zone Hesbaye signalaient, quant à eux, être épargnés tandis que la zone Vesdre Hoëgne et Plateau comptabilisait 265 interventions mercredi matin. À Trooz, plusieurs rues ont été fermées à la circulation et la situation risque de perdurer.

La circulation des trains est perturbée sur plusieurs grandes lignes de la région. Les liaisons ferroviaires Courtrai-Welkenraedt, Ostende-Eupen, Liège-Guillemin-Verviers-Central, Angleur-Rivage sont impactées, avec des bus de remplacement pour chacune d’entre elles.

Dans la province de Luxembourg, des camps de scouts ont été évacués à Libramont, Hotton, Fays-les-Veneurs, Paliseul, Somme-Leuze ou encore à Marche-en-Famenne. Plusieurs routes sont inondées, comme du côté d’Hotton et de Nassogne. À Durbuy, le magasin Carrefour est sous eaux tandis que plusieurs lieux de baignade ont été fermés (sur la Lesse, l’Ourthe, la Semois et au lac de Neufchâteau). Dans la province du Brabant wallon, des rues ont été inondées dans la région de Wavre ou encore dans les communes de Grez-Doiceau et Beauvechain.

Code rouge à Liège

Compte tenu de cette situation, David Dehenauw a alerté la population sur Twitter: « J’ai déclenché au nom de l’IRM une alerte rouge pour la province de Liège parce qu’on prévoit >100 mm en 24h sur au moins un quart de la province« . Le numéro d’intervention 1722 reste activé pour solliciter l’aide des pompiers.

Le Centre régional de crise wallon donne plusieurs conseils en cas d’inondations. Il faut avant tout suivre les indications de l’administration communale, des services de secours et de police. Le centre préconise aussi de limiter les déplacements et d’éviter de s’engager sur les routes inondées. Il est également conseillé de couper les arrivées de gaz, d’électricité et d’eau. Des photos des espaces inondés sont également recommandées pour la constitution d’un dossier destiné aux assurances.

Selon l’IRM, les averses devraient perdurer jusque jeudi soir, en particulier sur la moitié (sud-)est du pays. Les provinces de Namur et Luxembourg sont placées en vigilance orange. Du côté de Liège, l’alerte rouge restera d’application jusque mercredi minuit.

Sur le même sujet
Plus d'actualité