« Je t’explique ma réforme de l’État à moi, Bart De Wever »

Grâce à Bart De Wever - et au PS, dit-il - la Belgique aura une “séparation ordonnée”. Ah oui?

Bart de Wever & Paul Magnette @BelgaImage

Donc BDW le répète en boucle depuis une semaine: Paul Magnette et lui sont O.K. pour une nouvelle-nouvelle-nouvelle (etc.) réforme de l’État après 2024. Le chef du PS n’en pipe mot, mais on disait que. Eh bien, Bart, perso je ne suis pas contre. Je suis même pour. À fond. Mais peut-être pas pour la même réforme que la tienne, qui en gros veut sulfater la Belgique, la Flandre (et un tout petit peu la Wallonie) s’octroyant le contrôle de Bruxelles, et bien sûr son argent (20 % du PIB, quand même).

En langage faux cul N-VA, vous n’appelez plus ça “indépendance de la Flandre” mais “confédéralisme”. Refrain archi-connu. Donc je t’explique ma réforme de l’État à moi, Bart. Puisque tu te dis démocrate, tu sais vaguement que dans une vraie démocratie, on consulte les gens. Tu vois ce que c’est, les gens? Non, Bart, pas que les militants de ton parti, mais tous les citoyens. Et consulter, tu vois? C’est demander aux gens leur avis. Allez, on va même dire que nous, les francophones, ­sommes des sous-citoyens. Et que donc on ne consulterait que les sur­citoyens flamands. Gros problème: en Belgique, le référendum n’est pas prévu par la Constitution. On est donc obligé de se rabattre sur des enquêtes.

Ça tombe pile: en mai dernier, la VUB et l’université d’Anvers en ont encore sorti une très sérieuse sous le nom de “De Stemming”. Je te préviens, les résultats ne vont pas te plaire: seuls 25 % des Flamands ­veulent “plus de Flandre” dans une Belgique re-re-re-réformée. 25 %, donc beaucoup, beaucoup moins que les électeurs de la N-VA et du Vlaams Belang réunis. Ça va encore moins te plaire: ils ne sont que 12 % à vouloir que tout soit décidé par la Flandre. Et désolé, mais là tu vas crier maman: une bonne rawette de 63 % des Flamands veut PLUS de Belgique! T’imagines? Une majorité bien dodue de Flamands veut refédéraliser certaines compétences! Mais tu as raison: ce n’est qu’une enquête sur 2.000 personnes. D’où ma réforme de l’État à moi, qui consisterait en un seul truc: introduire le référendum dans la Constitution. Comme ça tu pourras demander officiellement aux Flamands quelle Flandre ils veulent vraiment. Belge ou pas belge? Et leur avis sera contraignant. Tu boudes, Bart?

 

Plus d'actualité