Tour de France: le Belge Wout Van Aert aux anges après sa «plus belle victoire»

Le cycliste de Jumbo-Visma s’est imposé au cours de l’une des étapes les plus emblématiques du Tour.

Wout Van Aert le 7 juillet 2021, après avoir remporté l'étape du Mont Ventoux @BelgaImage

En mai, il était opéré de l’appendicite. Aujourd’hui, Wout Van Aert est non seulement en pleine forme mais il a brillé au Mont Ventoux. Ce mercredi, c’est bien lui qui a remporté la onzième étape, entre Sorgues, près d’Avignon, et Malaucène, non loin de Vaison-la-Romaine. Pour y parvenir, il lui a fallu gravir deux fois le fameux sommet du Vaucluse, haut de 1.910 mètres. Après ce qu’il qualifie comme étant la «plus belle victoire de sa carrière», le Belge se sent pousser des ailes.

«Gagner ici est très spécial»

Il peut bien être fier vu la difficulté de l’étape, une des plus redoutées du Tour de France. Le cycliste de 26 ans, originaire de la province d’Anvers, s’est notamment distingué à partir du 57e kilomètre (sur un parcours total de 198,9 km). Lors de la deuxième montée du Ventoux, le Français Kenny Elissonde fait une percée et n’est suivi que par une petite poignée de concurrents, dont Van Aert, Julian Alaphilippe et le Néerlandais Bauke Mollema. À 11 km du sommet, le Belge prend la tête et il ne lâchera plus sa première place.

Celui qui a été sacré champion de Belgique en juin dernier a fini avec plus d’une minute d’avance sur Elissonde et Mollema, qui ont terminé côte à côte. «Je dois vous avouer que c’est la plus belle victoire de ma carrière», se réjouit Wout Van Aert interviewé par le Parisien. «Je ne pensais pas pouvoir gagner un jour une étape de montagne sur le Tour de France […] Gagner ici est très spécial», dit-il. Une victoire d’autant plus importante qu’avec cette performance, Van Art prouve que non seulement il peut sprinter, mais il peut en plus s’imposer en montagne, une facette de son talent qu’il avait moins montrée jusque-là.

Maintenant, il dit vouloir soutenir le Danois Jonas Vingegaard, qui roule comme lui pour Jumbo-Visma et qui est troisième au classement général du Tour de France. «Ce serait toutefois une honte de ma part de ne rien tenter pour gagner autre chose avant Paris, une autre étape par exemple», assure-t-il d’autre part.

La Slovénie encore reine

Pour l’instant, c’est toujours le Slovène Tadej Pogačar qui garde le maillot jaune, avec un peu plus de cinq minutes d’avance sur le Colombien Rigoberto Urán. Wout Van Aert est quant à lui treizième. Après l’abandon du Belge Mathieu van der Poel ce dimanche pour s’économiser en vue des JO, ses compatriotes Tiesj Benoot et Victor Campenaerts ont fait de même.

Ce jeudi, les coureurs affronteront le parcours entre Saint-Paul-Trois-Châteaux, au sud de Montélimar, et Nîmes. Il reste une dizaine d’étapes avant l’arrivée finale sur les Champs-Élysées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité