Le duel : Marine Le Pen VS Eric Zemmour

La possible candidature du polémiste aux présidentielles menace-t-elle vraiment celle de la présidente du Rassemblement National?

Le Pen vs Zemmour @BelgaImage

Marine Le Pen

 

Affaiblie mais réélue

Les élections régionales et départementales des 20 et 27 juin derniers ont sonné la défaite pour le Rassemblement National qui n’a, entre autres, remporté aucune région. Marine Le Pen, bousculée par les mauvais résultats de son parti, vient cependant d’en être réélue présidente (elle était seule candidate).

Météo pourtant clémente

Cette défaite est un contrepied aux prédictions plus que favorables qui entouraient, pour l’occasion, le Rassemblement National. De nombreux sondages prédisaient la conquête, pour le parti de Marine Le Pen, de six régions françaises sur dix-huit.

Stratégie inchangée

Elle a pourtant fait savoir qu’elle allait continuer sur la même voie. Notamment en annonçant qu’elle allait transmettre, en septembre prochain, les clefs du parti à Jordan Bardella, “un jeune général de 25 ans, qui a gagné ses galons dans les combats électoraux”, pour être une candidate présidentielle rassemblant au-delà du RN.

Enquêtes maussades

Les tout derniers sondages sont en recul pour Marine Le Pen même s’ils la positionnent toujours en tête du premier tour, 2 points devant Emmanuel Macron. Xavier Bertrand (divers droite, ex-LR) gagne du terrain. Mais il reste 10 mois avant l’élection…

Éric Zemmour

 

Z d’affiche

Le 28 juin, le lendemain de la défaite du Rassemblement National, un peu partout en France, les passants sont tombés sur des affiches au slogan sans ambiguïté: “Zemmour président”. L’opération a été menée par des fans du polémiste d’extrême droite qui se sont regroupés au sein d’un collectif informel: Génération Z.

Le prophète

Éric Zemmour avait, lui, pointé le risque d’une trop forte dédiabolisation de l’ex-Front National par sa présidente. “En vérité, il n’y a plus de différence aujourd’hui entre son discours et celui d’Emmanuel Macron ou de Xavier Bertrand.”

Opportunité de droite

Certains LR (Les Républicains, ex-UMP) rêvent maintenant d’une candidature d’Éric Zemmour en leur nom. “Le temps est venu de construire la victoire en 2022, par Les Républicains et ses élus de grande qualité, avec la détermination et le courage d’Éric Zemmour” écrit l’un d’entre eux.

Taubira

Crédité d’un peu plus de 5 % d’intentions de vote, Éric Zemmour paraît loin de pouvoir accéder au second tour. Mais il pourrait être une “Taubira de Marine Le Pen”: Christiane Taubira, en 2002, avait “pris” 3 % à Lionel Jospin, l’empêchant d’accéder au deuxième tour. D’aucuns évoquent, au contraire, l’hypothèse selon laquelle le score de Zemmour ne changerait rien au score de Le Pen. Qui pourrait, alors, bénéficier d’un report de voix, au 2e tour, des électeurs du polémiste…

 

Plus d'actualité