La Fédération Wallonie-Bruxelles adopte le nouveau plan de réduction de gaz à effet de serre

La communauté a également mis en place les outils qui lui permettront d’atteindre ses nouveaux objectifs environnementaux.

@BelgaImage

Ce mercredi, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) s’est montrée unie comme rarement sur un texte aussi important. À une abstention près, tous les députés ont voté pour le décret engageant la communauté à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Il est également prévu que la neutralité carbone soit atteinte d’ici 2050. Mais ce qui est surtout intéressant ici, c’est que la FWB précise comment elle compte s’y prendre pour atteindre ces objectifs.

Des plans quinquennaux à venir

Car au fond, ce vote positif n’est pas surprenant en soi. Il ne fait que se calquer sur les engagements pris par la Belgique lors d’un sommet européen en décembre dernier. Hors-de-question donc de refuser ce décret.

Mais ce dernier prévoit en parallèle plusieurs mesures pour que la FWB s’adapte à cette nouvelle situation. Il y aura notamment un « comité de coordination et de suivi » qui aura pour mission de s’assurer que le calendrier est bien respecté avec des mesures adaptées en ce sens. Il sera composé de 33 membres, dont évidemment des représentants de la FWB, mais aussi des experts scientifiques, l’Ares (Académie de recherche et d’enseignement supérieur) ou encore la RTBF.

On trouvera également un « plan transversal de transition écologique« , une sorte de plan quinquennal de l’écologie chargé d’établir la feuille de route à suivre tous les cinq ans. Reste maintenant à le rédiger pour en connaître les mesures concrètes. Cela devrait être fait à la rentrée, mi-septembre prochain, au niveau du gouvernement de la FWB.

Sur le même sujet
Plus d'actualité