Pourquoi vos achats en ligne pourraient vous coûter plus cher à partir du 1er juillet

Dès le 1er juillet 2021, une nouvelle taxe va chambouler le marché du e-commerce. Avec quelles conséquences concrètement pour votre portefeuille ?

Petit conseil : toujours contrôler d’où votre colis est réellement expédié, même sur le site français d'Amazon. - REUTERS

Pour le moment, il y a une exemption sur tous les achats en ligne de moins de 22 euros. Pour des chaussettes sur Alibaba ou un livre sur le site Amazon américain, pas de TVA, tant que l’article expédié depuis un pays hors de l’Union européenne ne dépasse pas ce montant. Mais c’est bientôt de l’histoire ancienne.

À partir du 1er juillet, cette particularité sera supprimée, et la TVA sera perçue sur l’ensemble des commandes importées, quel que soit leur montant, comme c’est déjà le cas pour les entreprises basées en Europe. Il faut dès lors s’attendre à une taxe de 20% sur la plupart des produits, et de 5,5% sur les livres. Ce qui augmentera par conséquent la facture.

Pourquoi ?

En modifiant les règles sur la TVA pour le commerce en ligne, la Commission européenne veut garantir une concurrence plus équitable entre les marchands. Pendant que les expéditeurs hors Europe en sont exemptés, les sites de vente européens, eux, sont bien soumis à cette TVA, y compris pour les articles en dessous de 22 euros. Ce qui n’est pas sans conséquence sur le prix de leurs produits. Ils sont donc plus chers que leurs concurrents étrangers.

Si la règle devient aujourd’hui la même pour tous, c’est aussi pour lutter contre la fraude. À l’aide d’étiquettes mensongères, de nombreux revendeurs diminuent la valeur de leurs colis. Et à une époque où le commerce en ligne a explosé, il devenait impossible pour les douaniers de tout contrôler. Sans exemption, la règle devient plus claire, mais aussi plus difficile à contourner.

Bpost

– BELGA

Gare aux frais inattendus

Concrètement, ça change quoi pour les consommateurs ? Dans le cas où l’e-shop est enregistré auprès de l’Europe, il inclut alors directement cette taxe dans la facture. Vous êtes donc assuré de n’avoir aucun frais supplémentaire à payer à l’arrivée du colis en Belgique et surtout de l’obtenir plus rapidement.

À l’inverse, lorsque le site n’est pas enregistré, il revient au livreur d’appliquer cette TVA. Des coûts d’importation supplémentaires devront ainsi être payés au moment de la réception du colis. Ce qui gonflera encore un peu plus la facture.

Pour savoir si la boutique en ligne s’est enregistrée auprès de l’UE, il suffit de voir si celle-ci prévoit une mention séparée pour la TVA dans le panier au moment du paiement.

Sachez néanmoins que, même si l’e-shop est enregistré, vous devrez toujours vous acquitter des coûts d’importation pour les marchandises d’une valeur égale ou supérieure à 150 euros.

Plus d'actualité