Comment obtenir un test PCR gratuit pour voyager ?

Les personnes n’ayant pas pu se faire vacciner à temps pour partir en vacances ont droit à deux tests PCR gratuits. Voici comment les demander et les employer au mieux.

©belgaimage-171971036

Les vacances d’été sont là, ou presque. C’est le moment où jamais de concrétiser ses projets de voyages… Mais avec le Covid-19 toujours dans les parages, organiser son départ n’est pas si évident. Une petite avancée, tout de même : le « passeport » sanitaire européen, qui devrait permettre d’harmoniser un tant soi peu les règles, bien souvent différentes d’un pays à l’autre. Pour les Belges, c’est l’application Covidsafe qui fera office de laisser-passer pour circuler en Europe. Elle reprendra, on le rappelle, trois types d’informations : un certificat de vaccination, un dépistage négatif au virus ou une preuve de guérison.

Actuellement, un tiers de la population en Belgique est entièrement vaccinée. Tous les autres devront donc montrer patte blanche à la frontière, avant de dégainer crème solaire et maillot de bain. Jusqu’ici, les tests PCR pour les voyages étaient payants, facturés 47 euros l’unité. Le gouvernement fédéral a toutefois décidé de réserver deux tests gratuits (jusqu’à la fin septembre) aux personnes n’ayant pas pu se faire (doublement) vacciner contre le Covid-19.

Deux tests, pour qui ? Comment les obtenir ?

Ces deux tests PCR gratuits sont destinés à tous les Belges de 6 ans et plus qui ne disposent pas d’un certificat de vaccination complet.

Pour bénéficier d’un test gratuit, il faut le demander via la plateforme en ligne Masanté . Après identification via l’application itsme ou un lecteur de carte d’identité, le demandeur reçoit un code d’activation à 16 caractères. Ce code d’activation était censé être disponible à partir du 26 juin. Le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), a expliqué à RTL que le code serait disponible dans le courant du « week-end », soit samedi 26 ou dimanche 27 juin.

Où et quand se faire tester ?

Muni de votre code d’activation, vous pourrez vous faire tester dans tous les centres de tri et collecte des tests, ainsi que dans tous les laboratoires privés et hospitaliers (trouvez le  centre ou le labo le plus proche de chez vous sur https://testcovid.doclr.be pour la Wallonie, et sur https://brussels.testcovid.be, pour la capitale). Il faudra cependant attendre lundi 28 juin pour pouvoir prendre rendez-vous. Selon le journal Le Soir, les premiers rendez-vous ne seront pas disponibles avant le 1er juillet.

Attention : il faudra bien calculer son coup avant de faire appel à ces deux tests gratuits. Une fois un code d’activation demandé, le demandeur dispose en effet de 10 jours pour réaliser son test. Comme il y a de fortes chances que les centres ou labo soient pris d’assaut en vue des départs, vérifier les créneaux disponibles pour un rendez-vous est recommandé.

Deux choses encore à prendre en compte : l’attente avant d’obtenir le résultat du test, qui est généralement de 24 et 36 heures, et la validité du test, qui peut varier de 24 à 72 heures selon le pays choisi. Non, décidément, partir à l’étranger cet été n’aura rien d’évident pour les non-vaccinés! 

N’hésitez pas à consulter le site Re-Open EU, pour voir, pays par pays, à partir de quel âge un test est nécessaire et de quelle validité.

À noter que ceux qui n’entreront pas dans les conditions pour bénéficier des deux tests gratuits pourront tout de même demander un code d’activation sur Masanté, afin de se faire dépister (mais en payant, donc). Le but est de soulager la charge de travail des médecins généralistes, très sollicités sur les questions de testing. Dans ce cas précis, le code d’activation ne sera toutefois pas admis dans tous les centres.

Et les tests antigéniques rapides ?

Pour l’instant, les tests antigéniques sont réalisables à l’aéroport de Zaventem. Les résultats sont disponibles dans un délai de 50 minutes à partir du moment où le test est effectué. Ils sont, et resteront payants : comptez 47, 4 euros pour un test.

À partir du 12 juillet, il sera également possible de passer un test rapide dans un millier de pharmacies en Belgique. Contrairement aux autotests déjà dans le commerce, ils seront réalisés par un professionnel, avec écouvillon.

Plus d'actualité