Pourquoi Lukaku apparaît à la une de Vogue en sous-vêtements

Symptôme des passions que suscite l’attaquant anversois, ses photos ont un succès stupéfiant.

@Capture d’écran Instagram

«L’homme de juillet», c’est lui! Pour le mois prochain, la version italienne de Vogue Hommes a décidé de faire sa une sur un personnage charismatique: le grand footballeur belge Romelu Lukaku. Mais attention: si cette photo de couverture fait beaucoup parler d’elle, ce n’est pas parce qu’il n’y a «que» Lukaku mais aussi parce qu’il apparaît en sous-vêtements. Un détail qui compte pour la presse, belge aussi bien qu’italienne, qui s’étonne de cette initiative inhabituelle.

Le «Dieu» du stade, c’est lui!

Si cette image plait autant, c’est que tout est ici fait pour présenter le joueur anversois comme un Apollon divin. Il apparaît parmi les nuages, avec une cape blanche digne d’un empereur des cieux, des lignes étrangement grecques sur son boxer Versace, le tout avec une tasse à la main, comme s’il régnait sur le monde du football. Et n’oublions pas le clou du spectacle : un corps sculpté tel le David de Michel-Ange! En-dessous, une petite phrase: «La poursuite de l’excellence, Romelu Lukaku».

Mais si le magazine s’intéresse à lui, ce n’est pas seulement parce qu’il représente un des éléments forts des Diables rouges. C’est surtout parce qu’en Italie, Lukaku est l’attaquant star de l’Inter Milan depuis 2019 (avant, il jouait en Angleterre, notamment à Manchester). Alors quand il brille en plus à l’Euro, il a beau être dans l’équipe adverse, les Italiens ont quand même un (gros) faible pour lui. «Il est champion d’Italie avec l’Inter et mène désormais l’attaque des Diables Rouges dans leur quête de la victoire au Championnat d’Europe», commente Vogue. «Il est à juste titre considéré comme l’un des meilleurs joueurs du football mondial aujourd’hui après avoir été surnommé le nouveau « Dieu » de l’Inter et leur avoir à nouveau offert le Scudetto en 2021», c’est-à-dire l’écu mis sur le maillot des sportifs ayant remporté une saison de Serie A l’année précédente. Lorsque l’Inter Milan a remporté le championnat italien en mai dernier, le Corriere dello Sport avait dit de Lukaku que «sans lui, l’Inter n’existe pas». Rien que ça!

Alors évidemment, comment ne pas aduler Lukaku lorsqu’il est représenté exactement comme le considèrent les Milanais, comme un « Dieu« ? Manifestement, malgré sa légendaire modestie, cela ne déplait pas au footballeur, qui a partagé la une sur son propre compte Instagram. Quant aux aficionados, ils devront attendre le 29 juin pour s’arracher leur Hercule dans les librairies. Par contre, comment les Italiens vont-ils réagir vis-à-vis de leur héros de l’Inter s’ils voient la Belgique s’opposer à l’Italie en quart de finale le 2 juillet prochain (ce qui est probable)? Ambiance, ambiance!

Sur le même sujet
Plus d'actualité