Euro: la Belgique sait ce qui l’attend pour la suite (et ça va être chaud)

La Belgique fait face à un des scénarios les plus difficiles pour la phase finale de la Coupe.

Les Diables rouges après leur victoire face à la Finlande, le lundi 21 juin 2021 @BelgaImage

Les Diables rouges n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires du groupe B. Mais maintenant que l’apéro est passé, place au plat de résistance! Après les derniers matchs de la phase de poule, le tableau pour les huitièmes de finale est enfin établi. Cela permet d’avoir une idée de ce qui attend la Belgique non seulement pour le prochain match mais aussi pour la suite. Et un constat s’impose: les Belges vont avoir du fil à retordre.

Le Portugal dans la ligne de mire

Les matchs de ce mercredi soir ont confirmé l’hypothèse qui semblait la plus probable: la Belgique affrontera un des membres du «groupe de la mort» composé de la France, l’Allemagne, le Portugal et la Hongrie. Durant toute la soirée, le classement de ces quatre équipes n’a pas arrêté de changer, tant les matchs dans le groupe F étaient serrés. Mais finalement, la Hongrie, qui n’a pas démérité, a fini dernière. Ce sont les Portugais, arrivés troisièmes, qui feront face aux Diables en huitième de finale.

Le match de ce dimanche s’annonce donc difficile pour la Belgique. Bien que le Portugal se soit fait devancé par la France et l’Allemagne, le pays ibérique a de gros atouts. Il a ratatiné la Hongrie 3-0, même si les buts étaient concentrés sur les dernières minutes, et il a réussi à égaliser face aux champions du monde en titre. Les Portugais sont 5e au classement mondial de la FIFA et ils ont un argument de taille: le grand Cristiano Ronaldo, auteur des deux buts du match de ce soir, à chaque fois sur penalty. Bref, un adversaire de taille pour la Belgique qui n’a pas eu droit à un cadeau pour les huitièmes de finale.

Après le groupe de la mort, la phase de la mort

Une fois passé ce duel face aux Magyars, la suite ne s’annonce pas plus simple. En quart de finale, la Belgique ferait face soit à l’Italie, soit à l’Autriche. Autant dire que l’Italie part favorite, celle-ci étant survoltée depuis le début de la compétition. Trois matchs de gagnés jusqu’à présent dont deux 3-0. En résumé, un sans faute.

Evidemment, il est plus difficile de prévoir la demi-finale mais il y a quand même deux gros poids qui pourraient retrouver la Belgique à ce moment-là: l’Espagne et la France. Ce serait l’occasion rêvée pour les Diables de prendre leur revanche suite à la défaite à la Coupe du monde face aux Bleus. Mais les deux pays pyrénéens ne sont pas à l’abri d’une surprise. Les Espagnols ont quand même face à eux en huitièmes de finale les vice-champions du monde en titre, les Croates. Quant à la France, elle devra d‘abord affronter la Suisse, qui est quand même classée 14e mondiale.

De l’autre côté de l’échiquier, c’est beaucoup plus calme en huitièmes de finale, même s’il y a évidemment quelques grandes équipes. Ce sera notamment le cas du match Angleterre-Allemagne qui promet d’être électrique. Le gagnant fera face à la Suède ou à l’Ukraine. Il reste enfin deux matchs à venir: les Pays-Bas contre la Tchéquie, et le Pays de Galles contre le Danemark.

Sur le même sujet
Plus d'actualité