Roman photo : l’Euro se fait remarquer en dehors des terrains

Bilan de deux semaines de phase de poules: les Diables sont au rendez-vous et les rebondissements aussi…

Diables Rouges @BelgaImage

La génération dorée en huitièmes

Trois matchs, trois victoires, une qualif. Les Diables n’ont pas tremblé et ont passé les poules sans embûche. Assez pour rassurer leurs supporters? Non. Les interrogations sur la défense demeurent et les blessures qui s’enchaînent sur les flancs ont de quoi inquiéter. Heureusement, ces trois matchs ont prouvé que les Belges pouvaient, plus encore qu’avant, compter sur des cadres offensifs capables de gagner un match à eux seuls. De Bruyne et Lukaku impressionnent, Hazard et Witsel reviennent. Les plus optimistes voient la Belgique aller au bout, les pragmatiques prennent “match par match”. Quoi qu’il en soit, nous sommes toujours dans le coup.

La frayeur Eriksen

Eriksen

Le 12 juin, le Danois Christian Eriksen s’écroule à la 38e minute du match contre le Finlande. L’inquiétude gagne le stade de Copenhague, fait place à la terreur lorsque la télé capte les premiers massages cardiaques, puis au soulagement quand une photo d’Eriksen quittant le terrain conscient apparaît sur les réseaux sociaux. Partout sont reconnus le courage et la dignité des Danois et de leur capitaine Simon Kjaer.

République Schick

Schick

Contre l’Écosse, le Tchèque Patrick Schick, attaquant du Bayern Leverkusen, inscrit le but le plus lointain de l’histoire du Championnat d’Europe. Son lob de 45,5 mètres surprend le pauvre David Marshall et devient rapidement viral.

“Buvez de l’eau”

ronaldo

En conférence de presse, Cristiano Ronaldo (qui a battu le record de buts à l’Euro) a dégagé deux bouteilles de Coca-Cola disposées devant lui pour les remplacer par de l’eau. Résultat: quatre milliards perdus en Bourse. Un geste qui fait écho à sa parfaite hygiène de vie… moins à d’anciens contrats de sponsoring avec Pepsi et KFC. Paul Pogba, lui, a refusé une bouteille de bière Heineken, pour des raisons religieuses.

L’Équipe des losers

L'équipe

La célèbre rédaction française a d’abord remis de l’huile sur un feu qui peine à s’éteindre: “Ils parlent beaucoup ces Belges, ils vont vite rentrer chez eux manger des frites” a lâché le consultant Gilles Favard dans une émission web, alors que Johan Micoud insistait sur notre “énorme boulard”. Après la victoire face à l’Allemagne, le quotidien a ensuite titré “Comme en 18”. Classe.

Historique Macédoine

Macédoine

Un Euro à 24, cela signifie des troisièmes qui se qualifient et une phase de poules un peu terne. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir des nations plus confidentielles. Comme la Macédoine du Nord, indépendante de la Yougoslavie depuis 1991, qui participe à sa première grande compétition. En porte-drapeau, sa star Goran Pandev, devenu à 37 ans et contre l’Autriche le premier buteur du pays dans une phase finale.

Gary who?

Isak

À la sortie du match face à la Slovaquie, l’attaquant suédois Alexander lsak reçoit les éloges de Gary Lineker… sauf qu’Isak, 21 ans, confie ne pas le connaître du tout. Pour rappel, Gary Lineker est l’un des plus grands attaquants anglais de l’histoire, meilleur buteur de la Coupe du monde 86 et aujourd’hui journaliste respecté pour la BBC. Le Britannique en a rigolé en publiant l’émoji d’un homme vieillissant sur Twitter.

 

Plus d'actualité