Ce qu’il faut retenir de ce Finlande-Belgique

Les Diables rouges font 9 sur 9 mais c’est maintenant que les choses sérieuses commencent !

Lukaku célèbre le 2e but. (Reuters)

Fin de la phase de groupe pour les quatre équipes de la poule B, la nôtre donc. Avec les deux rencontres de ce lundi soir, tout le monde a joué trois matchs. Voici ce qu’il fallait retenir de cette soirée.

On a gagné

Evidemment, s’il faut se souvenir que d’une seule chose, c’est bien celle-là. Avec ce 0-2 face à la Finlande, la Belgique a battu ses trois adversaires et a marqué 9 points, faisant forcément des Diables les premiers de leur groupe. 

C’est une tête de Vermaelen sur un coup de coin qui provoque le premier but. Provoque, car c’est finalement le gardien finlandais Hrádecký qui fait rentrer la balle. Le second point, on le doit aux deux stars de notre équipe nationale : Lukaku a marqué sur une passe de De Bruyne.
9 points, c’est plutôt bien pour la confiance de notre sélection, surtout que seuls l’Italie et les Pays-Bas ont gagné tous leurs matchs. Pour les autres équipes, le sans-faute est déjà raté.

Mais 9 points, ça ne veut rien dire. Les exemples d’équipes exemplaires en phase de groupes et décevantes juste après sont nombreux. Rien n’est joué. Prochain match : dimanche prochain contre un des meilleurs troisièmes.

Ça aurait pu être 0-3

Un des moments marquants de ce Finlande – Belgique est l’annulation du premier but, déjà le résultat d’une passe de De Bruyne à Lukaku. Il semblait impeccable, mais l’arbitre a préféré demander l’analyse de la VAR, l’assistance vidéo, qui a prouvé qu’effectivement, Lukaku était hors-jeu de quelques centimètres.

Une situation qui a fait enrager les détracteurs de ce dispositif de vérification, puisqu’on imagine que sans lui, peu d’arbitres auraient osé annuler ce but. Mais les règles sont les règles. Si un but de Mbappé contre la Belgique dans de mêmes circonstances venait à être annulé par la VAR plus tard dans la compétition, nous serions bien contents !

Lukaku et De Bruyne encensés, Chadli moins

Comme depuis le début de la compétition, la presse salue les prouesses de Romelu Lukaku, « impitoyable » pour So Foot, de Kevin De Bruyne et ses « passes parfaites » selon Eurosport, « homme du match » pour la BBC.

(Reuters)

(Reuters)

Les critiques de chaque Diable sont plutôt positives pour ce match. Logique avec un tel score. Si on doit pointer quelques faiblesses, pour les journalistes sportifs, elles seront plutôt du côté de Nacer Chadli « globalement décevant » pour Le Soir ou « sans geste décisif dans les pieds » pour la DH.

La cheville d’Eden va nous inquiéter

On le sait, Hazard a un sacré défaut : la fragilité de sa cheville. Notre capitaine nous a d’ailleurs encore fait une sacré frayeur en fin de première période. Alors qu’il avançait vers le goal adverse, un défenseur finlandais est allé au contact avec le Brainois, provoquant sa chute. Eden est resté au sol, grimaçant de douleur et tenant sa cheville… De quoi imaginer le pire. 

(Reuters)

(Reuters)

Nombreux étaient ceux qui ne s’attendaient à ne plus le voir en deuxième période. Mais le numéro 10 est bel et bien remonté sur le terrain et a même joué tout le match ! Mais difficile de ne pas avoir peur de la blessure aux prochains contacts un peu agressifs avec l’adversaire.

Une spectatrice sur la pelouse

Si les commentateurs n’en avaient pas parlé, on ne serait même pas au courant de cet incident. Vers la fin du match, une jeune fille peu vêtue est montée sur le terrain alors que la Belgique menait déjà 0-2.

(imago)

(Imago)

Elle a rapidement été éloignée par la sécurité mais a réussi à faire voir son haut, qui faisait la publicité d’un site autour des cryptomonnaies. 

Un incident que les caméras ont très rapidement décidé de ne pas filmer, contrairement au malaise d’Eriksen…

La France est assurée d’aller en 8e

Et c’est même un peu grâce à nous ! Avec ses 4 points, la France est déjà certaine de terminer 3e de son groupe dans le pire des cas. Ce qui voulait dire que, dans ce scénario, il ne lui restait plus qu’à essayer de faire partie des meilleurs troisièmes pour passer aux huitièmes de finale.  

Le 3e du groupe A, l’Ukraine, a fini avec 3 points, ce qui était déjà bon pour les Bleus. Et maintenant que la Belgique et le Danemark ont tous les deux gagné ce lundi soir, cela laisse la Finlande à 3 points aussi. La place de la France en huitième est donc assurée. Et si elle reste à cette position, il est possible que l’affiche de dimanche prochain soit Belgique – France…
 

Plus d'actualité