Quel adversaire pour les Diables en huitièmes ?

En s’imposant face au Danemark, la Belgique a validé son ticket pour les 8èmes de finale de l’Euro. Le prochain adversaire des Diables dépendra notamment du match contre la Finlande.

©BELGAIMAGE-177692213

Portés par un Kevin De Bruyne retrouvé et un Romelu Lukaku décidément indispensable, nos Reds Devils nationaux ont finalement réussi à se sortir du piège danois. Une deuxième victoire qui qualifie automatiquement les Diables rouges pour la prochaine phase du tournoi.

Avec 6 points, la Belgique est en effet assurée de terminer, au pire des cas, dans les quatre meilleurs troisièmes des phases de poules. Le scénario le plus probable reste toutefois que les hommes de Roberto Martinez remportent la première place du groupe B ; il suffira pour cela que d’un point à glaner contre la Finlande (rendez-vous ce lundi, à 21H).

Gros morceau ?

En cas de première place, les Diables affronteront un troisième de groupe, issu obligatoirement des groupes A, D, E ou F. Encore trop tôt pour lister tous les adversaires : en fonction des prochains matchs, il y a 15 combinaisons possibles. La Libre a toutefois calculé que la Belgique avait 33% de chance d’hériter (plus que probablement) du troisième du groupe de la mort (F). Soit un gros morceau, les champions d’Europe portugais, ou l’Allemagne. La suite pourrait être tout aussi délicate ; en quart de finale, les Diables se coltineraient la Squadra Azzura, pour peu que les Italiens poursuivent sur leur lancée de début de tournoi.

S’ils terminent second de leur groupe, les Diables rouges retrouveraient le 2ème du groupe A, une position actuellement occupée par le pays de Galles.

Pas de calculs 

En 2018, la question s’était posée : la Belgique devait-elle perdre volontairement son troisième match de poule (pour rappel, contre l’Angleterre), pour ensuite hériter d’une partie de tableau plus facile ? Les Diables avaient préféré refuser tout calcul, et avaient ensuite trouvé sur leur chemin le Brésil, puis la France… Sur le papier, le pays de Galles semble (beaucoup) plus abordable que, potentiellement, le Portugal, ou l’Allemagne. Mais les Diables rouges n’auront pas oublié leur mésaventure en quart de finale de l’Euro 2016, contre les Gallois… Nul doute que la Belgique préférera jouer à fond (ou presque) son troisième match, et faire ainsi le plein de confiance avant le début des matchs à élimination directe.

En cas de troisième place (ce qui adviendrait si la Belgique perd contre la Finlande, et que dans le même temps, la Russie batte le Danemark), l’adversaire sera de taille : il s’agira soit du premier du groupe F (France, Allemagne, Portugal ou Hongrie), soit du premier du groupe E (Espagne, Pologne, Suède, Slovaquie).

Plus d'actualité