Pourquoi Nadal fait une croix sur Wimbledon et les JO

Rafael Nadal a annoncé jeudi qu'il déclarait forfait pour Wimbledon et les Jeux Olympiques. Une décision pour s'économiser, mais qui ne se fait pas sans risques.

Rafael Nadal. - AFP

Le numéro 3 mondial ne sera pas tout de suite de retour sur les courts. Une semaine après sa défaite à Roland Garros face au futur vainqueur Novak Djokovic, Rafael Nadal fait l’impasse sur Wimbledon et les Jeux Olympiques. « Ce n’est jamais une décision facile à prendre mais après avoir écouté mon corps et discuté avec mon équipe, je me suis rendu compte que c’était la bonne décision », a-t-il expliqué jeudi sur les réseaux sociaux.

Se préserver pour la suite

Le troisième tournoi du Grand Chelem aura lieu du 28 juin au 11 juillet. Et le tournoi olympique de tennis est prévu du 24 au 30 juillet à Tokyo. Un timing serré pour le joueur de tennis de 35 ans, qui récupère à peine du tournoi précédent. « Le fait qu’il n’y ait que deux semaines entre RG et Wimbledon ne facilite pas les choses pour la récupération physique après une saison sur terre battue toujours exigeante », ajoute l’Espagnol. « Cela a été deux mois de gros efforts et la décision que je prends se concentre sur le moyen et long terme. »

Comme Roger Federer avant lui, Rafael Nadal n’a plus d’autres choix que de sélectionner ses apparitions pour prolonger son espérance de vie de champion. « L’objectif est de prolonger ma carrière et de continuer à faire ce qui me rend heureux, c’est-à-dire être le plus compétitif possible et continuer à me battre pour ces objectifs professionnels et personnels au plus haut niveau. »

La voie est libre pour Roger et Nole ?

En renonçant à Wimbledon, le maître absolu de la terre battue prend un certain risque, ou plutôt deux : être rattrapé par Novak Djokovic ou voir Roger Federer prendre à nouveau la tête de la course aux trophées que se livrent les trois légendes vivantes du tennis. Sur la première marche du podium, l’Espagnol et le Suisse ont chacun remporté vingt titres en Grand Chelem. Avec sa récente victoire à Roland Garros, le Serbe, lui, en compte désormais 19 – dont trois en un an – et entend bien les égaler.

Pour la prochaine apparition de Rafa, il faudra peut-être attendre l’US Open, prévu du 30 août au 12 septembre. L’an dernier, il avait déjà renoncé au Grand Chelem américain en raison du Covid-19. Cette fois, dans un contexte sanitaire plus favorable et après une pause de plus de deux mois, le numéro 3 mondial pourrait débarquer regonflé à bloc à New York. De quoi relancer son palmarès exceptionnel ?

Plus d'actualité