N’Golo Kanté : le parcours atypique d’un footballeur modèle

Son talent et son humilité forcent le respect de tous. Avant le match titanesque France-Allemagne, lumière sur le milieu de terrain (trop) longtemps resté dans l'ombre.

N'Golo Kanté. - AFP

Les choses sérieuses vont commencer pour les Bleus. Les champions du monde vont débuter leur Euro en affrontant ce mardi soir l’Allemagne. C’est le premier choc du groupe F, celui de la mort composé d’un autre géant européen, le tenant du titre, le Portugal. « La qualité de l’adversaire fait que c’est un choc d’entrée, pour nous mais aussi pour les Allemands parce qu’on fait partie des meilleures nations européennes », a résumé lundi Didier Deschamps. Pour ce combat de coqs, le sélectionneur français pourra compter sur un trio offensif : Karim Benzema, qui fait son grand retour dans l’équipe nationale, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé. Mais aussi sur un milieu de terrain infatigable : N’Golo Kanté.

Plébiscité après son titre en Ligue des champions, le milieu défensif de Chelsea est pas loin d’être considéré comme le meilleur joueur du monde à son poste. Élu homme du match en demi-finales, à l’aller comme au retour, et en finale, son nom revient dans la liste des potentiels Ballon d’or. Même Emmanuel Macron espère le voir décrocher ce sésame. Le Parisien, lui, ose à peine en parler. « C’est vrai qu’on peut avoir une image un peu trop belle, un peu trop jolie. Au final, je suis juste quelqu’un de normal, un joueur parmi tant d’autres », estime-t-il. « Ceux qui ont gagné le Ballon d’or, ce sont des joueurs qui ont réalisé de belles choses tout au long de leur carrière. »

Aussi brillant sur le terrain que discret en dehors, N’Golo Kanté n’est pas à l’aise avec la célébrité et les louanges à son égard, qu’il trouve « parfois exagérées », même si dans ce cas, elles sont pleinement justifiées.

« Sa grande force, c’est qu’il est humble, c’est pour cela que le monde entier l’aime », a répondu samedi Timo Werner à une question sur les qualités de son coéquipier à Chelsea et futur adversaire mardi soir. « Il serait un atout pour n’importe quelle équipe du monde. »

Ascension tardive, mais fulgurante

Pourtant, ils étaient peu à parier sur ce joueur il y a dix ans. À l’époque, N’Golo Kanté a évolué toute sa jeunesse dans le petit club de Suresnes, où il grandit dans le quartier des Géraniums, avec sa famille d’origine malienne de confession musulmane. Aucun centre de formation professionnel ne désire lui faire confiance malgré son talent évident, notamment en raison de sa petite taille (1 mètre 69).

Ce n’est qu’en 2012, à 21 ans, un âge où Kylian Mbappé a déjà gagné son premier Mondial, qu’il attire l’attention du club pro de Boulogne-sur-Mer alors en Ligue 2, puis de Caen. À ce moment-là, Alain Caveglia qui l’a recruté le compare déjà à Claude Makélélé. Mais les clubs se montrent toujours aussi timides : l’OM lui propose quelque 5 millions d’euros. « Un manque de respect vis-à-vis de Caen et de N’Golo Kanté », s’agaçait Xavier Gravelaine, l’ancien manager général du club normand. Leicester City met une offre plus alléchante sur la table, plus du double du club olympien. L’ex-Boulonnais s’envole donc vers l’Angleterre en 2015 et la gloire avec les Foxes, où il décroche à la surprise générale le titre en 2016, puis Chelsea, où il s’est imposé comme un pilier. La suite, on la connaît : le toit du monde en 2018, le toit de l’Europe en Ligue des Champions en 2021. À 30 ans, le « petit » et « gentil » joueur est devenu un (très) grand.

À l’international, N’Golo Kanté a débarqué en 2016 chez les Bleus sur la pointe des pieds. La France découvrait alors un joueur à la trajectoire singulière, passé en peu de temps de la Promotion d’Honneur (PH), l’équivalent de neuvième division, à la Premier League, le championnat le plus coté de la planète. « Quand je regarde en arrière et que je réfléchis, je me dis que les choses arrivent très vite. Mais il faut les vivre et donner le meilleur à chaque fois », soufflait le nouveau venu. Cinq ans plus tard, Kanté n’a pas changé. Toujours aussi modeste et efficace. Rarement un joueur n’a fait autant l’unanimité que lui. Autant pour ses performances sur le terrain, que pour ses valeurs humaines en dehors.

Plus d'actualité