Le groupe de la mort de l’Euro 2020 : pourquoi la France, l’Allemagne et le Portugal sont ensemble ?

Lors d’un autre championnat, elles auraient toutes pu finir premières de leur poule, mais cette année, les trois équipes s’affrontent dans le Groupe F.

L'équipe de France a l'entrainement. (Maxppp)

Ce mardi soir, c’est une affiche digne d’une finale de Championnat d’Europe qui attend les fans de football, voire même de Coupe du Monde dirons certains : France – Allemagne. Mais pourtant les enjeux sont tout autres, il s’agira du premier match de la phase de groupes pour ces deux équipes.

Surprenant. Mais encore plus étonnant encore lorsqu’on sait que le Portugal fait aussi partie de leur groupe, avec la Hongrie pour compléter ce quatuor.

France, Allemagne, Portugal : il n’en fallait pas plus pour que ce Groupe F soit qualifié rapidement de « groupe de la mort ». En effet, une autre année, il n’aurait pas été difficile d’imaginer que ces trois équipes se qualifient rapidement, ou même qu’elles terminent chacune en tête de leur groupe.

Et les voilà à s’affronter dès le début de la compétition, avec l’une des trois équipes qui pourrait ne pas rejoindre les huitièmes de finale. Et encore, on parle d’une hypothèse dans laquelle la Hongrie finirait quatrième de ce groupe, alors qu’elle pourrait encore créer la surprise.

Mais comment en vient-on à un groupe pareil ? D’habitude, le système de tirage au sort est organisé de sorte à ce que ce genre de scénario ne se produise pas et que les groupes soient équilibrés.

L'Allemagne à l'entrainement. (Maxppp)

L’Allemagne à l’entrainement. (Maxppp)

Ce qui a changé cette année

Pour l’Euro 2020, le processus de sélection a été particulièrement complexe. Il a notamment fallu s’assurer que les différentes villes qui accueillent la compétition aient une chance de se qualifier, éviter les matchs dans des conditions climatiques trop difficiles ou entre des nations en conflit.

Bref, au final, les éliminatoires se sont organisés en cinq groupes de 5 et cinq groupes de 6. Et c’est là qu’est la subtilité : pour rendre les choses plus équitables, les points gagnés contre les 6e de ces groupes ne sont pas comptabilisés. C’est ce qui a pénalisé la France, qui avait pris 6 points contre la Moldavie.

Donc, lorsque le classement final, celui qui permet de répartir les pays dans différents « chapeaux » pour le tirage au sort, et donc équilibre les groupes du Championnat d’Europe, la France n’avait pas assez de points pour être avec les autres grandes équipes dans le chapeau 1, tout comme le Portugal, deuxième de son groupe d’éliminatoires derrière l’Ukraine.

Enfin, le dernier facteur qui a joué dans la création de ce groupe F de la mort, c’est évidemment le hasard. Si on recommençait ce tirage, ces trois grandes équipes européennes ne se retrouveraient probablement pas dans le même groupe… Mais voyons le bon côté des choses, cela ajoute du piment au début de cet Euro 2020 qui aurait pu manquer de sel sans ce genre de groupe surprise.
 

Plus d'actualité