France: Marine Le Pen redoute une candidature d’Éric Zemmour

La présidente du parti d’extrême-droite estime que le polémiste pourrait affaiblir «le camp national» et révèle avoir discuté du sujet avec lui.

@BelgaImage

La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a estimé dimanche qu’une candidature à la présidentielle de 2022 d’Eric Zemmour, le journaliste du Figaro et éditorialiste star de CNews, risquerait d’affaiblir « le camp national » à ce scrutin.

«Le mouton à cinq pattes»

« Je suis profondément attachée à la démocratie (…), cela ne me pose qu’une interrogation : quel est l’intérêt de cette candidature?« , a commenté Mme Le Pen lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Selon la cheffe du RN, « objectivement, c’est une candidature qui peut aider Emmanuel Macron à arriver en tête à l’élection présidentielle, ce que les sondages ne lui accordent pas pour l’instant« . Selon les derniers sondages, la candidate d’extrême-droite serait à égalité ou légèrement devant le président français au premier tour et battue au second tour de la présentielle de 2022 (46-47% de votes pour elle et 53-54% pour son concurrent).

Les spéculations se multiplient sur les velléités de M. Zemmour de franchir le pas vers la politique active, tandis que différentes personnalités se prononcent pour le soutenir. Selon la lettre Politico, M. Zemmour se serait par ailleurs mis en quête d’un directeur de campagne.
Interrogée, Mme Le Pen a indiqué s’être entretenue avec le journaliste. « Je lui dis: vous êtes un éditorialiste et un écrivain respecté et écouté. N’affaiblissez pas, même un tant soit peu, le camp national auquel vous êtes attaché« , a-t-elle commenté, sans vouloir s’avancer plus avant sur la teneur de cet échange.

« Attention à ne pas chercher le mouton à cinq pattes: on pense comme Marine Le Pen mais on ne veut pas voter pour Marine Le Pen« , a averti le porte-parole du RN Sébastien Chenu sur BFMTV, tout en disant situer Eric Zemmour dans « le camp des alliés ». « Marine Le Pen est aujourd’hui la plus en capacité de gagner cette élection, tous les sondages montrent qu’elle est la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron, (…) les autres n’arrivent pas au second tour !« , a-t-il assuré.

Sur le même sujet
Plus d'actualité