Un ministre peut-il tirer sur la photo d’un concurrent politique ?

Les politiciens de tous bords condamnent le geste du ministre N-VA Ben Weyts, pour qui il s'agissait simplement d'humour.

Le ministre n'a pas hésité longtemps. (Crédit photo: GoPlay)

Voilà peut-être une question qu’on n’aurait que difficilement imaginé être au cœur de l’actualité mais c’est pourtant le cas : est-ce qu’un élu, un ministre peut tirer avec une arme à feu sur la photo d’un autre homme politique, concurrent qui plus est ?

A la source de ce débat, une nouvelle émission de GoPlay, plateforme de streaming des chaines flamandes Play4, Play5 et Play6 (anciennement Vier, Vijf et Zes). Intitulée Shooting Stars, elle dure une dizaine de minutes autour d’un concept tout bête : un invité est interviewé sur différents sujets et il a doit choisir sa réponse en tirant à la carabine sur un des cinq ballons, sur lesquels sont affichés des propositions. Un concept farfelu imaginé et présenté par le duo de youtubeurs flamands Ieterjan Marchand et Jeff Bronder, plus connu sur le nom de Supercontent.

Un exemple de question, posée à l’animateur Viktor Verhulst, également star d’une téléréalité qui suit sa famille : « Qui court tout nu dans la maison ? ». Sur les ballons, son père, sa mère, sa sœur, lui-même et son chien… Rien de bien méchant.

Mais dès le deuxième épisode, l’émission a fait parler d’elle puisque l’invité était tout autre. Il s’agissait du ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts (N-VA). Une question surtout a créé une polémique : « Quel homme politique tient le moins bien l’alcool ? ». Le vice-ministre-président flamand n’a pas longtemps hésité avant de tirer sur le ballon vert arborant le visage de Kristof Calvo (Groen), précisant par après que « d’autres raisons ont peut-être » pesé sur ce choix.

Un geste qui n’a évidemment pas plu du côté du parti écologiste flamand. « Est-ce normal, Monsieur le Ministre Ben Weyts ? », a demandé le député Groen, Bjorn Rzoska, sur Twitter. « A l’heure où les virologues, les journalistes et les politiciens reçoivent des menaces de mort. » Kristof Calvo, lui, n’a pas encore réagi publiquement.

« Répugnant »

A noter que bien que le ministre ait choisi de cibler un membre de Groen, les autres ballons affichaient les visages de Conner Rousseau (Vooruit), Hilde Crevits (CD&V), Alexander De Croo (Open Vld) et Tom Van Grieken (Vlaams Belang). Donc, peu importe son choix, le résultat aurait de toute façon forcément fait polémique.

D’autres politiciens de tous bords ont également réagi à l’émission. Au fédéral, Sammy Mahdi (CD&V), secrétaire d’Etat à  l’Asile et à la Migration a qualifié la séquence de « répugnante ». « Cela n’a rien de drôle, certainement pas dans le contexte actuel. Un climat politique violent crée un climat social violent », a-t-il ajouté. 

A Bruxelles, Ahmed Laaouej (PS), bourgmestre de Koekelberg et chef de groupe PS à la Chambre, s’est dit lui « Solidaire avec le député Kristof Calvo sur l’effigie duquel un ministre NVA du gouvernement flamand trouve amusant de tirer à la carabine à plomb. Médiocratie. »

Et en Wallonie, Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon du Budget, a tweeté : « Solidarité complète avec le collègue Kristof Calvo. Quand on joue avec le feu, on se brûle les doigts Ben Weyts ! Vraiment pas malin ! »

De son côté, Ben Weyts a répondu que ces critiques sont exagérées, ajoutant qu’il s’agit d’une émission d’humour et que l’enregistrement datait d’avant l’affaire Jürgen Conings.
 

Plus d'actualité