Soulagement pour l’Horeca : les cafés ne devront pas payer pour diffuser l’Euro en terrasse

La RTBF ne demandera finalement pas une redevance aux établissements qui diffuseront des matchs de l’Euro en terrasse.

©belgaimage-137826544

« Nous avons décidé que les villes et communes pourront placer des écrans » indiquait à la mi-mai la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. Une annonce qui avait dû réjouir tous les amateurs de foot, jusqu’alors inquiets à l’idée qu’aucun écran géant ne soit déployé pour suivre les aventures des Diables à l’Euro.

La fête restera toutefois bien encadrée, covid oblige. Ce mercredi, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen ont fait écho d’une circulaire émise par le cabinet de la ministre, établissant les recommandations pour l’organisation d’événements liés aux matches de la compétition. Selon cette circulaire, il faudra réserver au préalable sa place pour suivre un match de l’Euro sur écran géant. La capacité en extérieur sera fixée à 400 spectateurs maximum et 200 en intérieur. L’objectif est de disposer les écrans de sorte que « les personnes puissent les regarder depuis l’extérieur ».

Rester debout sera toléré en absence de services de restauration. La commande de boisson sera autorisée, mais chacun devra rester assis durant le match et être servi à table. Si des boissons ne sont pas disponibles, et que les personnes sont debout, elles devront se réunir par groupe de quatre, à distance les uns des autres. Le niveau sonore ne pourra pas dépasser 80 décibels (adieu les vuvuzelas ?).  Toutes ces mesures pourraient bien s’avérer difficiles à faire respecter, notamment par les supporters les plus chauds.

Solidarité envers l’Horeca

La presse francophone évoquait également une redevance à payer à la RTBF pour la retransmission à l’intérieur. Mais le service public a finalement fait marche arrière, indiquant ce matin qu’elle ne fera pas payer les cafés qui diffuseront l’Euro en terrasse. Compte tenu des « jauges limitées », « la gratuité sera donnée au secteur de l’Horeca et de l’événementiel dans l’esprit du plan #restart » a annoncé la RTBF.

Selon un document interne au service public cité dans La Dernière Heure mercredi, la RTBF, qui retransmettra les matchs de football de l’Euro 2020, devait en effet demander une redevance aux établissements qui diffuseront des matchs sur des écrans de télévision en terrasse. Selon la DH, cette redevance devait aller de 181,50 euros TVAC par journée de retransmission pour les sites pouvant accueillir moins de 300 personnes à 302,50 euros TVAC pour les sites pouvant accueillir de 300 à 500 personnes. Cela quel que soit le nombre de personnes effectivement présentes sur le site. À raison de 22 jours de diffusion au total sur l’ensemble de cet Euro, un bar, un café ou un restaurant qui diffuserait tous les matchs de l’Euro en extérieur devait donc se préparer à débourser près de 4.000 euros TVAC.

Dans la foulée, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe a fait savoir son incompréhension, déplorant le manque de solidarité de la RTBF envers le secteur Horeca. « Je suis abasourdi par cette information, je pense qu’avec toutes les difficultés et les fermetures qui ont touché le secteur de l’horeca, il est indécent de leur demander un effort financier, à plus forte raison quand on sait que les jauges sont très limitées en juin et qu’il sera donc extrêmement difficile pour eux de rentrer dans leurs frais », a renchéri Pierre-Yves Jeholet (MR) sur Sudinfo. Ayant pris contact avec la hiérarchie de la RTBF, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a semble-t-il eu gain de cause.

Plus d'actualité