Dix choses à savoir sur Adil El Arbi et Bilall Fallah

Après Bad Boys For Life avec Will Smith, le duo belge continue son aventure hollywoodienne avec un nouveau blockbuster en préparation pour Warner.

Adil et Bilal @BelgaImage

1. Batgirl

Le Hollywood Reporter a annoncé qu’Adil El Arbi et Bilall Fallah ont signé avec Warner pour la réalisation de Batgirl, sur un scénario de Christina Hodson. Pour la productrice Kristin Burr, “Adil et Bilall ont une énergie contagieuse, ce qui en fait les cinéastes parfaits pour ce projet”.

2. Influences

Bilall Fallah est né à Vilvorde en 1986. Adil El Arbi a vu le jour à Edegem près d’Anvers en 1988. Ils sont d’origine marocaine. Et ont grandi en regardant Bad Boys avec Will Smith et Le flic de Beverly Hills avec Eddie Murphy. Hélas, le prochain Flic de Beverly Hills se fera sans eux…

Bad Boys

3. Écolage

Ils sont devenus amis en fréquentant la même école de cinéma, au campus Sint-Lukas, une section de la Hogeschool voor Wetenschap en Kunst à Bruxelles. Ensemble, ils ont réalisé 3 longs métrages en Belgique (Image en 2014, Black en 2015 et Patser en 2018) avant d’être repérés par les Américains.

4. Frères

Broeders, leur court métrage de fin d’études, a remporté le prix du meilleur court métrage étudiant flamand au Festival international du film de Gand en 2011. Ce film d’une vingtaine de minutes abordait la question du bien et du mal à travers l’histoire de deux frères aux parcours antagonistes.

Broeders

5. Meilleur que De Wever

En 2014, Adil a remporté haut la main la finale de la douzième saison du quiz De Slimste Mens ter Wereld (“La personne la plus intelligente du monde”), émission vedette de la chaîne flamande Vier, ce qui a contribué à sa notoriété en Flandre. Quelques années auparavant, Bart De Wever avait échoué au même stade.

De Slimste

6. Box-office

Bad Boys For Life est le film qui a rapporté le plus d’argent aux États-Unis au cours de l’année 2020: 204,4 millions de dollars. Au box-office mondial, il arrive 2e avec 426,5 millions de dollars, après le blockbuster chinois The Eight Hundred (461,3 millions de dollars).

Bad Boys For Life

7. Zes voeten onder

À peine terminée la promo de Bad Boys For Life, Adil et Bilall ont enchaîné en tournant deux des huit épisodes de la série Grond (“Terre”) à Molenbeek. Coproduite par la chaîne Vier, elle traite de la thématique du deuil dans la communauté musulmane. Une sorte de Six Feet Under molenbeekois.

8. Roman belge

Adil et Bilall travaillent sur l’adaptation du roman Straks doet het geen pijn meer (“Bientôt cela ne fera plus mal”) de Dirk Braecke, publié en 2001, qui aborde l’inceste et la maltraitance d’enfants. Il s’agit d’un des romans favoris d’Adil. Le film devrait se tourner en 2022.

9 Symbiose

Depuis Patser (2018), ils signent leurs films uniquement de leurs prénoms. Sur le plateau, ils se disent complémentaires et interchangeables. Selon Bilall, Adil travaille plus sur le scénario, alors qu’il est plus présent en postproduction. “Notre manière de travailler est plutôt organique”, précise-t-il.

10. Plan solo

Dans Bad Boys For Life, il n’y a qu’un seul plan que le duo n’a pas réalisé: celui, tourné au Steadicam, dans lequel le cinéaste Michael Bay, réalisateur des deux premiers Bad Boys, fait un caméo. Bay lui-même a dirigé la manœuvre.

 

Plus d'actualité