Les 26 Diables rouges qui iront à l’Euro

Roberto Martinez vient de dévoiler sa sélection pour la grand-messe du football continental : sans Casteels et Fellaini, mais avec Chadli et Vanaken.

Roberto Martinez. - BELGA

Le verdict est tombé. Roberto Martinez a dévoilé ce lundi à midi tapantes sa sélection pour l’Euro 2020. Grâce à l’élargissement de cette liste par l’UEFA, ce sont 26 Diables Rouges et non 23 qui seront du voyage en juin prochain.

La plus grande surprise se trouve du côté des gardiens. Outre Thibaut Courtois et Simon Mignolet, le sélectionneur national a porté son choix sur Matz Selz, alors que Koen Casteels était pressenti. « Un choix médical », a-t-il justifié, présentant ainsi un nouveau trio par rapport au Mondial 2018. « Il a besoin d’une opération à la fin de la saison. »

Dans l’axe défensif, cinq éléments prévisibles : Toby Alderweireld, Jan Vertonghen, Jason Denayer, Thomas Vermaelen ainsi que Dedryck Boyata. Côté attaquants non plus, aucune surprise : Michy Batshuayi, Eden Hazard, Romelu Lukaku, Dries Mertens, Christian Benteke, Leandro Trossard et Jeremy Doku vont représenter la Belgique.

Chadli, l’incompréhension

Parmi les milieux de terrain, Marouane Fellaini brille par son absence. Envisagé par certains, son retour chez les Diables n’aura finalement pas lieu. « On sait à quel point il est un joueur spécial. Mais il est loin du groupe depuis trois ans », a justifié Roberto Martinez. « On n’oubliera jamais ce qu’il a offert aux Diables et notamment en 2018 mais le temps était venu de donner l’opportunité à d’autres joueurs, plus impliqués dans le groupe. » Sont ainsi sélectionnés Thomas Meunier, Kevin De Bruyne, Yannick Carrasco, Youri Tielemans, Thorgan Hazard, Leander Dendoncker, Timothy Castagne, Dennis Praet, Axel Witsel, Hans Vanaken, mais aussi Nacer Chadli. Un choix discutable, vu son niveau récemment. « Il peut jouer sur les deux flancs, défensifs et offensifs. Il peut aussi jouer n°10. Son rôle en club a été très bon. L’expérience dans un tournoi est importante. Ce qu’il a apporté en Russie en 2018 est ce dont on a besoin », a expliqué le Catalan à propos de celui qui avait permis aux Diables d’éliminer le Japon en inscrivant le troisième but décisif dans le temps additionnel.

Quant à Axel Witsel, son état de santé alimente le doute. Le médian n’a plus joué depuis cinq mois en raison d’une blessure au tendon d’Achille. Mais Martinez est clair : « on n’attend rien. C’est une récompense pour le travail qu’il a effectué avec les Diables rouges. Il est en avance sur sa revalidation. Le 11 juin, on prendra une décision finale en fonction de son état de forme, mais on est sûr qu’il nous aidera pendant cet Euro. Au cas où, on a une liste de remplaçants. »

Une pluie de réservistes

Cette liste est composée de 11 réservistes qui peuvent être appelés en cas de blessure avant la compétition : Thomas Kaminski, Albert Sambi Lokonga, Bryan Heynen, Thomas Foket, Adnan Januzaj, Brandon Mechele, Jordan Lukaku, Zinho Vanheusden, Yari Verschaeren, Charles De Ketelaere ainsi que Alexis Saelemaekers.

La suite du programme, ce sera le rassemblement prévu à Tubize le 31 mai. Seul Kevin De Bruyne, impliqué dans la finale de Ligue des Champions avec Manchester City face à Chelsea, arrivera plus tard. Il y aura ensuite deux matches amicaux – le 3 juin contre la Grèce et le 6 juin contre la Croatie – pour préparer la compétition.

Plus d'actualité