Réforme du calendrier scolaire: pour ou contre ?

Moins de vacances d'été, plus de jours à Pâques et au Carnaval. La Ligue des familles est satisfaite, mais les associations de jeunesse tirent la sonnette d'alarme. Et vous ?

Belga

Le changement de rythme scolaire est donc entériné. En 2022, les vacances scolaires commenceront le premier vendredi de juillet et se termineront le dernier lundi d’août. En contrepartie, Carnaval et Pâques obtiendront une semaine de plus. Une bonne réforme ?

Pour

La Ligue des familles (qui représente donc les parents… ou du moins, est supposée les représenter) est satisfaite. Elle peut bien, ça fait trente ans qu’elle réclame ce changement ! Par ailleurs, la réforme de Caroline Désir est quasiment copie-conforme de ce qu’elle avait proposé en septembre dernier. « Notre appel a finalement été entendu », s’est réjoui la Ligue.

Contre

Les Scouts, les Guides, bref, les associations de jeunesse qui voient leur temps raboté pour organiser des camps d’été. Car la plupart se font en juillet. A partir d’août, c’est plus compliqué, les animateurs étant bien souvent des étudiants et en août, il y a les examens de passage ! Il va donc falloir s’organiser avec trois semaines et demi à la place de quatre alors que la demande est déjà bien supérieure à l’offre.

Belga

Ni pour ni contre

La Belgique… Ou plutôt, les deux autres communautés, flamande et germanophone, qui n’ont pas répondu à l’appel de Caroline Désir. Bref, la Belgique fonctionnera avec deux calendriers scolaires bien distincts sur trois communautés. On n’en est plus à ça près, mais cela peut créer des situations ubuesques en plus des autres. Et la Belgique, avec cette réforme, devient de plus en plus une confédération.

Paroles de parents

Ludovic, francophone de Bruxelles, est particulièrement enthousiaste avec cette réforme : « Avec deux mois de congé, à la fin de l’été, les gamins ne veulent qu’une chose, c’est retourner à l’école pour être avec leurs copains. Et à l’inverse, il y a des moments dans l’année où ils enchaînent plus de six semaines de cours sans congé et ils en sortent épuisés ». Problème, il a mis ses deux enfants à l’école flamande…

François, père de deux enfants en bas âge, ne dit pas le contraire : « Franchement, c’est bien, cette réforme. Ca risque juste d’être un peu compliqué pour les parents séparés, dont certains vont devoir trouver de nouveaux arrangements durant l’été, par contre ça va simplifier le truc pour les autres vacances. Et pour les enfants, c’est clairement mieux ».

Christophe, lui aussi père de deux enfants : « On pouvait difficilement dépasser trois semaines de congé d’affilée, alors deux mois… » Bref, plutôt satisfait. Et vous ?

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité