Bénédicte Linard : « Tous les secteurs sont enfin sur un pied d’égalité »

La ministre de la Culture a réagi positivement aux décisions du Codeco. Elle rappelle qu’une cellule a été mise en place afin d'aider les événements à se réorganiser pour respecter les mesures.

La ministre est satisfaite des décisions du Gouvernement fédéral. (Belga)

Ca y est, l’ensemble du secteur culturel sait enfin quand il pourra se remettre au travail. La date dépend des différents acteurs, mais beaucoup pourront reprendre dès le 9 juin. 

Des annonces qui ont ravi la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard (Ecolo), qui a publié un communiqué pour exprimer son contentement. Pas uniquement pour la reprise de la culture mais aussi pour l’offre d’activités que ces mesures vont offrir à la population et particulièrement aux jeunes.

« Cette façon de gérer la situation sanitaire permet en outre de remettre de la cohérence dans les règles et de mieux prendre en compte les besoins de la population, et notamment des jeunes qui pourront prochainement accéder à davantage d’activités », peut-on lire. « Les mesures annoncées aujourd’hui sont enfin une réponse au travail acharné que nous avons mené ces derniers mois en étroite concertation avec le secteur culturel, qui prouve régulièrement sa capacité à prendre ses responsabilités dans cette crise sanitaire afin d’accueillir le public en toute sécurité. »

En effet, avec des jauges de 200 spectateurs en intérieur et 400 dehors, des événements culturels pourront avoir lieu dès ce mois de juin, et de bien plus importants dès le mois de juillet, puisque le public se comptera en milliers de personnes. 

Une cellule d’aide

La ministre de la Culture profite de cette communication pour mettre en avant la cellule qui a été créée pour soutenir le milieu événementiel. Son but est d’aider les organisateurs qui ont du mal à adapter leurs événements pour respecter les mesures sanitaires, grâce à un budget de 1,5 millions d’euros.

« Si un accès à la culture a pu être maintenu depuis de nombreux mois notamment via les musées, les librairies, les bibliothèques et certaines activités, les citoyennes et citoyens étaient en demande de retrouver les cinémas, les théâtres, la musique,… Il est également évident que de nombreux professionnels de la culture étaient dans l’attente de retrouver leur travail. Il est nécessaire de rouvrir les lieux culturels encore fermés. Le monde culturel dispose désormais d’une date et d’un calendrier clair. Ce dernier met enfin tous les secteurs sur un même pied d’égalité et c’est un élément important. Les indicateurs évoluent positivement et il s’agit désormais d’avancer vers les étapes à venir. Il est en tout cas fondamental de maintenir un accès à toute la culture de façon inconditionnelle, dans le cadre d’une gestion de risques qui permet un meilleur équilibre entre la situation sanitaire et le bien-être de la population », conclut Bénédicte Linard.
 

Plus d'actualité