« Le PTB, le parti du balcon, est très fort pour vociférer, interpeller et crier »

Ce vendredi, Ahmed Laaouej, le chef de groupe PS à la Chambre, était l'Invité de Maxime Binet dans l'émission "Il faut qu'on parle", diffusée sur DH Radio.

Ahmed Laaouej

Le politique est revenu sur l’Accord interprofessionnel qui doit baliser la hausse des salaires dans les secteurs privés. Pour rappel, la proposition d’accord prévoit une hausse possible des salaires jusqu’à 0,4% ainsi qu’une prime corona, accordée sur base volontaire, pour les travailleurs des entreprises et secteurs qui ont bien traversé la crise. Il pousse aussi les partenaires sociaux à avancer sur le dossier du salaire minimum. Ahmed Laaouej a défendu l’accord, même si la FGTB, avec qui le PS a des liens historiques, n’en veut pas.

« La FGTB n’obtient pas ce qu’elle veut dans une relation bilatérale avec le patronat », a-t-il rappelé, précisant que c’est l’échec de la concertation sociale qui a poussé le gouvernement à intervenir dans ce dossier. « C’est ce constat d’échec qui a poussé le gouvernement à formuler une proposition qui sera renvoyée vers les partenaires sociaux. » L’homme politique socialiste rappelle en outre qu’il y a « d’autres réactions dans le monde syndical » que celle de rejet de la FGTB.

Il a toutefois tenu à réaffirmer les liens historiques entre le syndicat et le parti socialiste. « Je suis moi-même membre de la FGTB, et je l’ai été avant même de faire partie du PS ». Mais, depuis quelques années, le PTB séduit de plus en plus de membres du syndicat, ce qui n’inquiète pas forcément le politique. « Vous savez, quand je parle avec les délégués syndicaux sur le terrain, ils savent bien que c’est le PS qui est le parti sur lequel ils peuvent compter concrètement. Il ne suffit pas de faire le tour des piquets de grève ou des manifestations pour avoir des résultats concrets. » « Il y a d’un côté le PTB, le parti du balcon, qui est très fort pour vociférer, interpeller et crier. Puis, il y a le PS, le parti qui monte sur le ring, qui met les mains dans le cambouis. Lequel apporte le plus aux gens que nous défendons? », interroge-t-il.

Plus d'actualité