Effondrement du métro à Mexico : au moins 23 morts et 70 blessés

Une portion aérienne des voies a cédé, faisant tomber deux wagons sur la route en contrebas. Une enquête a été lancée pour découvrir les raisons de cet incident, tandis que les décombres continuent d’être fouillés.

Deux wagons suspendus entre la voie et la route. (Xinhua)

La capitale mexicaine est en deuil et sous le choc ce mardi matin. En cause : un accident sur la ligne 12 du métro. Le réseau sous-terrain de Mexico est particulièrement important et, comme à Paris, certaines parties des voies ne sont pas sous terre mais en hauteur. C’est l’effondrement d’un de ces passages aériens, entre les stations Olivos et Tezonco, au sud-est de la ville, ce lundi vers 22h25 heure mexicaine (5h25 chez nous), qui est la cause de cet incident dramatique.

La voie s’étant écroulée, deux wagons sont tombés des rails, plongeant vers le sol et terminant tous deux suspendus entre la voie, dans les airs, et la route, plusieurs dizaines de mètres plus bas, sur laquelle des voitures circulaient. À l’heure actuelle, au moins 23 personnes sont décédées et au moins 70 autres ont été blessés. Aux dernières nouvelles, une grue soulevait les décombres pour que les secours puissent vérifier s’il ne restait pas de victimes dans les gravats.

(AFP)

(Photo: AFP)

La maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, a déclaré devant les journalistes locaux qu’il y avait des enfants parmi les victimes décédées et que 49 personnes blessées ont été envoyées vers des hôpitaux.

« En ce moment, nous ne pouvons pas spéculer sur ce qui s’est passé », a-t-elle ajouté. « Une enquête en profondeur est nécessaire et quiconque est responsable [de cet incident] devra en être tenu responsable. »

Plus tôt dans la soirée, la maire a déclaré qu’à première vue, c’est une poutre de soutien qui aurait cédé sous le poids des wagons. Elle a également écrit sur Twitter qu’une analyse complète de la ligne 12 était prévue.

Le bilan total et des informations plus précises sur les circonstances de ce drame devraient être connus prochainement.

Pas le premier problème

Le réseau de Mexico est l’un des plus grands au monde, le deuxième d’Amérique derrière New York. Chaque jour, 4 millions de navetteurs l’empruntent. Comme le rapportent le New York Times et le Washington Post, le métro de la capitale n’est pas étranger aux incidents. C’est déjà le deuxième depuis le début de l’année. En janvier, un incendie s’est déclaré dans une station, faisant un mort et bloquant plusieurs lignes pendant des semaines.

Il y a un peu plus d’un an, en mars 2020, deux rames de métros de la ville sont entrées en collision, l’une aurait reculé dans l’autre par accident. Un choc qui a également tué une personne et blessé plus de 40 autres passagers.

Quant à cette ligne 12, qui va de Mixcoac, à l’ouest de la ville, à Tlahuac, au sud-est, elle est assez récente. Elle a été inaugurée en 2012 mais avait souffert de problèmes de construction et de soupçons de corruption. En 2014, plusieurs de ses arrêts avaient dû être fermés pour réparer des défauts de structure.

Et en 2017, lorsqu’un tremblement de terre a frappé Mexico, tuant 94 de ses habitants et plus d’une centaine d’autres dans les alentours, selon la presse locale, plusieurs tronçons aériens des voies de cette ligne avaient été endommagés.
 

Plus d'actualité