La lumière sur les vaccinodromes

Informations disparates, fausses, incomplètes,... Pour pallier l'amateurisme de la communication officielle, un particulier a créé un site web qui regroupe tous les centres de vaccination du pays.

Vaccination  @BelgaImage

Il suffit de se rendre sur la page du centre de vaccination de Ronquières, par exemple, pour se rendre compte du fossé qui sépare ses concepteurs du monde actuel. Ce spot crucial en ces temps de pandémie n’a même pas un site web dédié mais juste une vulgaire page hébergée par les portails des communes de Nivelles et de Braine-le-Comte. Des sites au design d’un autre temps, de celui où l’on utilisait des modems aussi lents que bruyants. Et que dire des informations à notre disposition? Il n’y a même pas de numéro de téléphone pour joindre ce centre. «Certaines adresses sont même fausses!, s’étonne Kevin, un web designer de la région liégeoise. Et nombre de ces sites, surtout en Wallonie, sont encore en wordpress, un codage obsolète et ultra vulnérable aux attaques informatiques. Ce trentenaire a donc créé le portail national www.corona-vaccination.be, gratuitement, après ses heures de boulot. «Cela m’a pris une semaine de travail, et encore, je trouve ça plutôt rapide pour le résultat. En effet, j’ai du encoder à la main chacun des 150 centres de vaccination présents en Wallonie, à Bruxelles, en Flandre et même en région germanophone. Un vrai casse-tête. J’ai également du tout traduire en trois langues (français, néerlandais et anglais – NDLR) mais aussi retrouver les adresses exactes des centres, un autre problème puisque certains numéros de rue n’étaient même pas référencés par Google Maps.»

Et on ne peut pas vraiment dire que ce particulier a reçu de l’aide des autorités. «J’ai appelé le porte-parole fédéral de la task force vaccination mais cela n’avait pas l’air de l’intéresser. Il m’a dit que c’étaient les Régions qui s’en occupaient de leur côté et m’a même raccroché au nez!» Un portail fédéral d’informations sur la vaccination existe pourtant à l’adresse www.jemevaccine.be. «Mais il est assez illisible, des pop-up vidéo s’ouvrent, le visiteur est noyé dans une masse d’infos inutiles, la carte qui reprend les centres belges n’est pas du tout complète,…» Pas vraiment de nature à simplifier la vie des Belges bien décidés à se faire vacciner. «Je m’en rends compte aujourd’hui car je reçois beaucoup d’appels à l’aide sur mon site alors que j’ai pourtant bien indiqué que je n’étais pas un organisme gouvernemental. Des personnes, souvent âgées, qui se demandent ce qu’elles doivent faire avec leur numéro de vaccination, quand elles pourront avoir leur deuxième dose, etc. Elles sont un peu perdues.»

Au programme du très sécurisé www.corona-vaccination.be? La liste exhaustive de tous les centres belges de vaccination, un moteur de recherche performant qui permet de trouver le spot le plus proche de chez soi en entrant sa localité, son code postal ou même le nom de sa rue, une carte belge interactive et constamment mise à jour des vaccinodromes, et un formulaire de contact au cas où cette interface, pourtant limpide, poserait problème à l’un ou l’autre utilisateur. «Le site est en ligne depuis une semaine et j’ai déjà des dizaines de visites chaque jour. Pour aller plus loin encore, je pourrais aussi donner un accès sécurisé à chaque responsable de centre pour qu’il puisse indiquer en fin de journée le nombre de doses disponibles pour les personnes non prioritaires. Du moins si cela intéresse nos autorités compétentes…»

 

Plus d'actualité