Joe Biden s’impose en leader national et international

100 jours après son arrivée à la Maison Blanche, le 46e président des États-Unis se montre coriace et ambitieux.

Joe Biden @BelgaImage

Environnement

Joe Biden a promis de réduire de 50 à 52 % les émissions de gaz à effet de serre des USA d’ici 2030, par  rapport à 2005. Il compte aussi atteindre  la neutralité carbone dans le secteur de l’électricité en 2035.

Pétrole

Pour convaincre les trop nombreux climatosceptiques, Biden met en avant les emplois bien rémunérés que devrait créer sa politique environnementale. Il devra aussi s’attaquer à un autre chantier: celui  du pétrole et du gaz, emblématique de  la grandeur américaine.

Millionnaires

Pour financer sa politique de relance, Biden a augmenté les impôts. Il entend surtout faire payer la facture aux revenus qui dépassent le million de dollars. Pour eux, le taux d’imposition devrait passer de 37 à 39,6 % et la taxe sur les gains en capital devrait doubler.

Socialiste

Ces rentrées financières devraient servir à financer des investissements à caractère social comme des services à l’enfance, dont les crèches, et liés à l’éducation, et des congés payés pour les salariés.

Pauvreté

Biden a construit sa carrière  politique sur l’électorat de la classe moyenne, mais c’est bien la grande pauvreté, les très faibles revenus et les victimes économiques du Covid-19 qu’il vise dans son plan de relance à 1.900 milliards de dollars.

100 jours

Le 46e président des États-Unis a été élu pour rétablir le calme après la tempête trumpiste. 100 jours après son investiture, il se montre coriace et ambitieux. Il tient tête à Poutine et Xi Jinping, fait adopter un plan de relance de gauche, vaccine sa population en masse…

Simple

Les premiers pas de l’Oncle Joe annoncent un mandat sans drame ni scandale. Il parvient à avancer, plutôt rapidement d’ailleurs, malgré sa majorité restreinte au Congrès.

Populaire

Biden obtient le soutien de 52 % des Américains tandis que 42 %  le désapprouvent. Certes, à l’exception de Trump et Gerald Ford, c’est le plus faible taux de satisfaction pour un président depuis la Deuxième Guerre mondiale, mais le contexte est particulier et ce taux monte  à 56 % parmi les moins  de 30 ans, 69 % chez  les hispaniques et 72 %  chez les Afro-Américains.

Corona­virus

Selon le même sondage NBC/Wall Street Journal, la réponse du président à la crise sanitaire convainc 69 % des Américains.
Génocide
Biden est le premier président américain à reconnaître le génocide arménien par l’Empire ottoman survenu entre 1915  et 1917 et qui a causé  la mort d’un million  et demi de personnes.  Le Congrès l’avait déjà reconnu, mais Trump avait ignoré le vote.

 

Plus d'actualité