Hermès : le luxe au firmament

Les ventes du groupe de luxe explosent et dépassent celles d’avant la pandémie. Et suggèrent que la crise n’est pas vécue partout de la même façon… 

Hermès @BelgaImage

44%

Au premier trimestre 2021, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2,09 milliards d’euros en hausse de 44% en euros constants par rapport au premier trimestre 2020. En comparaison de la même période de 2019, la croissance du CA avoisine les 33%.

2 fois

Il y a toutefois de grosses disparités géographiques dans les résultats du géant du luxe. La France fait moins 9%, l’Europe (hors France) fait moins 1%. C’est le continent américain qui booste les ventes avec plus 23% et surtout l’Asie (hors Japon) qui fait presque deux fois mieux (+94%) qu’en 2020.

Deux marques

Le nouveau porte-clefs de la marque française est disponible en précommande sur le site Apple. Fruit de la collaboration entre les deux marques, l’anneau en acier brossé sera doté d’un AirTag émettant un signal par Bluetooth qui permettra à votre Iphone de localiser vos clefs. Etre distrait avec style a un coût : 349 euros.

Un quart

La performance d’Hermès éclaire la résilience du secteur du luxe. En 2020, celui-ci avait perdu un quart de sa valeur mais a, en trois mois, pratiquement récupéré son niveau de 2019 et ses « fondamentaux favorables ». C’est à dire un taux de croissance annuel de l’ordre de 4 à 6%.

Quadruplé

L’une des raisons du succès de la marque du logo à la calèche est la qualité de fabrication de ses produits. Une autre également : les produits de seconde main de la marque ont la cote. Ainsi la valeur des sacs neufs de la marque a quadruplé en 10 ans. En cause ? En partie au moins le fait que les éditions vintage de modèle s’échangent parfois jusqu’à trois fois son prix de départ sur le 1er marché.

Le point final

La scène filmée à Canton en mi-avril de l’année dernière a fait le tour du monde. Ce jour-là, dans cette ancienne ville du sud de la Chine de 15 millions d’habitants, plusieurs centaines de personnes à peine déconfinées se ruaient au magasin Hermès local. En quelques heures, la griffe de luxe française explosait ses ventes et réalisait, au terme d’une journée folle, un chiffre d’affaires record de 2,7 millions de dollars. Du shopping plutôt qu’aller prendre un bon bol d’air c’est également ce que des milliers de personnes avaient choisi de faire juste après le 1er confinement, chez nous, dans les magasins des rues piétonnières du Royaume. Pour des « urgences » aussi discutables que celles qui consistent à s’acheter un carré de soie ou un nouveau sac « Kelly », il y avait autant de monde devant le magasin Primark de la rue Neuve que devant le Hermès cantonnais. « J’achète, donc je suis » semble avoir de beaux jours devant lui. A 1,5 mètre de préférence…    

 

Plus d'actualité