10 choses à savoir sur Pierre-Jean Chalençon

Au centre du scandale des dîners clandestins en France, on trouve le fantasque collectionneur révélé avec Affaire conclue.

@ Belgaimage

Jeunesse

Pierre-Jean Chalençon naît le 23 juin 1970 à Rueil-Malmaison, en banlieue parisienne. Il grandit dans le chic de Saint-Germain-en-Laye, et jouit d’une enfance dorée. 

Napoléon

Très jeune il se passionne pour l’histoire. Un jour sa mère lui offre une BD biographique de Napoléon et c’est le coup de foudre. Pierre-Jean Chalençon posséderait aujourd’hui entre 2.000 et 3.000 objets ayant appartenu à l’empereur.

Charles Trenet

Il a également été très proche du chanteur Charles Trenet. Il lui a d’ailleurs consacré un livre paru en 2005 et racontant cette drôle d’amitié, parfois considérée par certains comme une relation amoureuse, à tort selon Chalençon. 

Télé

Sosie capillaire de Michel Polnareff, excentrique, sans filtre, il se dirige tout naturellement vers la télévision. Il intègre le paysage audiovisuel en 2014 via Vos objets ont une histoire.

Affaire conclue

C’est avec Affaire conclue qu’il se fait réellement connaître. Il marque les téléspectateurs autant pour ses achats compulsifs que par sa tchatche inimitable. Sa présence éclipse souvent celle des autres acheteurs, ce qui provoque parfois certaines tensions dans l’équipe de l’émission. 

Le Pen

Le collectionneur quitte l’émission en juin 2020, estimant que son rôle n’évolue pas assez. Mais il est surtout mis en retrait suite à une polémique née de la diffusion d’une photo où il apparaît en compagnie de l’humoriste antisémite Dieudonné. Une photo prise lors de l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen.

Line Renaud

Extravagant et grande gueule, Pierre-Jean Chalençon aime provoquer. Les polémiques ne sont donc jamais loin, comme lorsqu’il demande, sous un tweet de Line Renaud rendant hommage à Johnny Hallyday le jour de son anniversaire, “tu le rejoins quand?”. 

Palais Vivienne

En 2015, il acquiert le Palais Vivienne pour six millions d’euros. Situé dans le deuxième arrondissement, cet ancien hôtel bâti en 1704 accueille aujourd’hui la collection personnelle de Pierre-Jean Chalençon consacrée à Napoléon.

Clandestin

C’est dans ce palais que l’excentrique collectionneur a organisé des repas clandestins destinés aux plus fortunés, avec aux fourneaux le célèbre chef Christophe Leroy et dans le mépris des règles sanitaires. Enregistré en caméra cachée par des journalistes du 19:45 de M6, il indique avoir “dîné dans deux ou trois restaurants clandestins, avec un certain nombre de ministres”.

Poisson d’avril

Il plaide d’abord l’humour et un poisson d’avril qui serait allé trop loin. Arrêté et entendu par la police, il a finalement avoué avoir “commis une erreur en organisant une soirée”. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité