Mort du prince Philip, époux de la reine d’Angleterre

Le duc d'Edimbourg est décédé à l'âge de 99 ans.

Belga

« C’est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine a annoncé le décès de son mari bien-aimé, Son Altesse Royale le prince Philip, Duc d’Edimbourg. Il s’est éteint paisiblement ce matin au château de Windsor », a indiqué la famille royale britannique dans un communiqué.

Le prince Philip avait été hospitalisé en février par mesure de « précaution ». Il avait subi une « intervention » pour un problème cardiaque et était sorti de l’hôpital le 16 mars dernier. Il aurait dû fêter ses cent ans au mois de juin 2021.

Le prince Philip est né à Corfou le 10 juin 1921 avec les titres de prince de Grèce et du Danemark. Il est le cinquième enfant du prince André de Grèce et de la princesse Alice de Battenberg, diagnostiquée schizophrène. A la suite de l’exil de ses parents des suites de la chute de la monarchie grecque, il est ballotté de pensionnat en pensionnat dans toute l’Europe.

Belga

Le « roc » de le reine Elizabeth

Il épouse la princesse Elizabeth, dont il est un lointain cousin, en 1947. Cinq ans plus tard, le sacre d’Elizabeth met fin à sa carrière dans la Navy. En 2009, il a battu le record de longévité des conjoints de monarques britanniques détenu par Charlotte, épouse de George III. Pourtant, l’idylle n’a pas été un fleuve tranquille. Si la reine l’a toujours considéré comme son « roc », Philip est doté d’une personnalité controversée, comme le montre bien la série The Crown.

Frustré de ne jouer qu’un rôle symbolique au sein de la famille royale, il a du mal à s’effacer derrière sa femme. Courage de jupons, il échappe à au moins un scandale d’ordre sexuel dans les années 60. Réactionnaire, machiste, n’évitant pas les dérapages racistes lors de visites officielles, il a aussi poussé la « Royal Family » vers la modernité en laissant une équipe de télé filmer la vie quotidienne de la royauté. C’est avec lui que la famille royale devient « La Firme », une véritable entreprise qui vend son image à travers le monde.

Controversé et novateur

Le prince Philip a aussi été pionnier de la cause écologique. Pendant quinze ans, de 1981 à 1996, il a été président de la WWF, le Fonds mondial de la préservation de la nature. Mais ses rapports avec ses proches sont souvent plus difficiles. En 2001, Philip avait affirmé en privé que son fils Charles ne ferait pas un bon roi. L’héritier du trône n’avait pas de bons rapports avec son père, qu’il jugeait cruel et brutal.

Il n’empêche que le Duc d’Edimbourg était un membre éminent de la famille royale, qui a sans doute permis la stabilité et la longévité du règne d’Elizabeth. Il a pris sa retraite en août 2017, après avoir participé à plus de 22.000 engagements publics officiels depuis l’accession de son épouse au trône en 1952.

Sur le même sujet
Plus d'actualité