Donald Trump dégringole dans le classement des milliardaires

L’ex-président américain a pâti de son passage à la Maison-Blanche, mais son empire financier reste colossal.

@BelgaImage

Une véritable déconfiture: voilà le constat posé par Forbes à l’égard de Donald Trump dans sa nouvelle liste des milliardaires. Alors que ce classement n’a jamais compté autant de personnes (2.755 exactement), l’ancien président a fait une chute de 298 places, passant du statut de 1001e à 1299e plus grosse fortune du monde. Environ un tiers de son patrimoine a fondu depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier 2017, avec une chute de 3,5 milliards de dollars à 2,4 milliards aujourd’hui. Pour Forbes, Donald Trump subit le contrecoup de mauvais choix stratégiques.

Gaffe après gaffe

Près des trois quarts des revenus de Donald Trump proviennent d’un secteur: ses actifs dans l’immobilier. Hôtels, magasins, centres de villégiature, clubs de golfs… L’homme d’affaires est propriétaire d’un nombre incroyable d’établissements. Mais alors qu’il se vante d’être le meilleur des hommes d’affaires, Forbes note qu’il a commis «une erreur de calcul monumentale». Lorsqu’il est arrivé à la présidence des États-Unis, celui-ci est resté maître de ses actifs, sans vouloir lâcher son portefeuille. Cela a créé des problèmes d’éthique pendant tout son mandat et paralysé ses investissements. Alors que l’indice boursier du S&P 500 s’est senti pousser des ailes depuis 2017, Donald Trump n’a pas profité de cette opportunité. Un comble quand on sait que sa politique a participé activement à cette embellie financière.

Le manque à gagner est énorme. S’il avait mieux géré ses actifs ces dernières années, Forbes estime qu’il aurait pu quitter la Maison-Blanche avec 1,6 milliards de dollars en plus qu’aujourd’hui. Il aurait ainsi été à la tête d’une fortune d’environ 4 milliards de dollars. Mais il n’a pas fallu longtemps, au contraire, pour qu’il commence sa chute dans le classement des milliardaires. L’année passée, il avait déjà perdu 77 places dans la liste des 400 Américains les plus riches.

Plus concrètement, plusieurs de ses établissements ont connu des difficultés financières ces derniers temps. La valeur nette de son célèbre immeuble de la 5e avenue de New York a fondu de 217 millions de dollars depuis janvier 2017 et n’atteint plus que 148 millions aujourd’hui. Le Trump National Doral, son hôtel à Miami, a vu ses revenus chuter de 40%.

En retard sur ses concurrents

Paradoxalement, c’est au moment où Donald Trump trébuche dans le classement de Forbes qu’il commence à stabiliser ses revenus. Depuis l’année passée, sa fortune n’a pas continué sa descente aux enfers et s’est même un peu refait une santé, par exemple grâce à sa propriété très rentable de Mar-a-Lago où il réside depuis sa sortie de la Maison-Blanche.

Ce léger renouveau est toutefois en décalage avec la tendance générale: les milliardaires sont de plus en plus riches et leurs portefeuilles se remplissent bien plus vite que celui de Donald Trump. Une nouvelle personne devient milliardaire sur la planète toutes les 17 heures en moyenne, à l’image de Kim Kardashian qui vient d’entrer dans ce cercle très restreint. Elle détient près de 1,8 milliard de dollars, se rapprochant même à grand pas de la fortune de Donald Trump. La Chine fait également face à une explosion de son nombre de milliardaires. De ce fait, la chute de l’ex-président paraît bien moins étonnante.

Rares sont les ultra-riches qui ont pâtit de la crise sanitaire. 86% des milliardaires ont vu leur richesse augmenter sur l’année écoulée. En parallèle, la pandémie a fortement impacté les plus pauvres. Environ 150 millions de personnes sont tombées dans l’extrême pauvreté en un an selon la Banque mondiale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité