Etats-Unis : pour la première fois, une Amérindienne devient ministre

Joe Biden a annoncé la composition de l'équipe qui devra faire face à la "menace existentielle" du changement climatique. Parmi celle-ci, Deb Haaland, qui devrait devenir la première ministre amérindienne de l'histoire du pays. 

AFP

Dans un communiqué, Joe Biden a dévoilé son équipe « climat » chargée de s’attaquer au réchauffement climatique. Si sa nomination est confirmée par le Sénat, Deb Haaland, 60 ans, deviendra la première Amérindienne à occuper un poste ministériel, et pas n’importe lequel: le ministère de l’Intérieur, un vaste département qui gère notamment les vastes ressources naturelles des terres fédérales, comme les parcs nationaux, mais aussi les réserves indiennes.

Membre de la tribu Laguna Pueblo installée au Nouveau-Mexique, elle sera également chargée d’appliquer l’ambitieux programme de M. Biden pour lutter contre le changement climatique. Il a ainsi promis ne plus accorder de permis de forage gazier ou pétrolier sur les zones fédérales.

Moment « historique » pour les Etats-Unis

Mme Haaland « a passé sa carrière à se battre pour les familles, dont les Nations tribales, les communautés rurales et les communautés de couleur », a dit jeudi le président élu. Sa nomination est un moment « historique » pour les Etats-Unis, a applaudi l’ancienne secrétaire d’Etat et candidate démocrate à la présidentielle de 2016 Hillary Clinton, sur Twitter.

Les appels à ouvrir le gouvernement aux minorités se sont multipliés depuis la victoire de Joe Biden, qui a promis un gouvernement « qui ressemble à l’Amérique ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité