Quelle est cette prime accordée aux « chômeurs corona » ?

Bonne nouvelle pour les personnes mises en chômage temporaire pendant plus de deux mois à la suite de la crise sanitaire: une prime supplémentaire de 10 euros par jour leur sera accordée.

Le socialiste Pierre-Yves Dermagne - BELGA

C’est le ministre de l’Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne qui l’a annoncé ce vendredi. « Les travailleurs en chômage temporaire les plus durement touchés recevront 10 euros de prime de protection », a-t-il écrit sur Twitter. Alors que plus d’un million de Belges se sont retrouvés au chômage depuis le début de la crise sanitaire, environ 400.000 l’ont été pendant plus de deux mois. Cette compensation quotidienne devrait donc apporter un peu d’air à ces chômeurs corona de longue durée. Et ce, quel que soit leur secteur.

Comment ça marche?

Concrètement, toute personne contrainte au chômage temporaire pendant au moins 53 jours entre le 1er mars et le 30 novembre 2020 obtiendra une prime de 150 euros. Au-delà, cette prime sera majorée de 10 euros par jour de chômage temporaire. Celle-ci s’ajoutera aux 70% de leur salaire plafonné à 2.754,76 euros bruts ainsi qu’à la contribution de 5,63 euros par jour chômé, allouée par l’Onem.

Pour y voir un peu plus clair, l’agence Belga donne un exemple concret, avec la situation d’un serveur dans le secteur Horeca, chef de ménage, gagnant 2341,23 euros brut par mois (en net 2.000,51 euros). Au chômage temporaire pendant 200 jours cette année, il reçoit sans la prime une allocation de 1.784,12 euros (en net 1.516,50 euros). Avec la prime, qui s’élèvera dans son cas à 1.480 euros brut au total, il obtiendra 2.151,62 euros pour les quatre mois concernés, soit 1.831 euros net.

Comment l’obtenir?

Autre bonne nouvelle pour les travailleurs concernés: ils ne devront réaliser aucune démarche pour obtenir cette prime. Celle-ci sera versée automatiquement par les organismes de paiement, qui recevront sous peu les informations utiles de l’Onem. Elle devrait en principe être versée fin décembre, ou au plus tard début janvier, assure le cabinet du ministre Dermagne.

Plus d'actualité