Kanye West a récolté 60.000 voix

Le rappeur superstar était candidat dans douze Etats. Il comptabilise environ 0,4% du scrutin national et envisage de se représenter en 2024.

Kanye West. S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer... - Belga

Le tweet était parfaitement Kanye : « Dieu est bon. Pour la première fois de ma vie, j’ai voté à une élection présidentielle. J’ai donné ma voix à quelqu’un en qui j’ai vraiment confiance… moi ». C’est dans le Wyoming, là où il a acheté un ranch pour se ressourcer après son hospitalisation en psychiatrie fin 2016, qu’il a déposé son bulletin de vote. Problème, le Wyoming ne figurait pas parmi les 12 Etats dans lesquels il apparaissait officiellement comme candidat indépendant. Il a donc rajouté son nom à la main…

Selon les décomptes publiés par les médias américains, Kanye West a récolté environ 60.000 voix, ce qui signifie au mieux 0,4% des suffrages, dans les Etats très ruraux comme l’Idaho, l’Oklahoma et l’Utah. En nombre de voix, c’est dans le Tennessee (Etat du Sud remporté par Donald Trump) qu’il a fait le meilleur score (près de 10.200).

KANYE 2024

Kanye West, qui s’était officiellement rangé aux côtés de Donald Trump peu après l’élection du milliardaire en novembre 2016, juste après son hospitalisation. Lancé comme une punchline dans une chanson de son album The Life of Pablo, il avait annoncé sa candidature à la présidence le 4 juillet 2019, jour de fête nationale. Mais sa candidature avait immédiatement soulevé plus de questions sur sa santé mentale que d’enthousiasme.

Sous l’étiquette loufoque du « Birthday Party », il avait rempli les critères pour figurer sur les bulletins de seulement 12 des 50 Etats américains  (qui arrivait trop tard dans pas mal d’Etats), et partait donc sans aucune chance. Mais l’expérience lui a sans doute plu, car il a annoncé, toujours sur Twitter, qu’il était partant pour retenter sa chance en 2024 en écrivant « KANYE 2024 ». D’ici là, le rappeur star nous proposera peut-être un peu de musique…

 

D.Z. avec AFP

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité