Trump vs Biden : à chacun ses priorités

Comparaison des différentes promesses faites par les deux candidats à la Maison Blanche pour les 4 prochaines années, à quelques heures (on l’espère) des résultats du scrutin.

Deux scénarios diamétralement opposés pour l'avenir du pays. ©XINHUA

Ce mardi, c’est le Jour J aux Etats-Unis : les Américains devraient savoir s’ils continuent avec Donald Trump à leur tête pour quatre autres années ou si c’est au tour de Joe Biden de prendre les rênes du pays.

Il est trop facile de résumer les deux candidats à « Trump » ou « pas Trump »,  une simplification plutôt répandue en Europe. Comme partout, les politiciens ont chacun un programme, et ont fait des promesses à leurs électeurs.

Santé

L’année électorale ayant été marquée par la pandémie de coronavirus, il est normal que ce thème prenne une place importante lors de cette campagne, surtout que plus de 220.000 Américains sont morts du Covid-19.

Trump continue de promettre un vaccin avant la fin de l’année : il l’a encore répété lors du dernier débat : « Il arrive. Il est prêt. Il sera annoncé dans quelques semaines et nous allons le livrer », mais au vu des annonces des groupes pharmaceutiques américains, cela semble difficile à assurer.

Biden, lui, aimerait rendre le testing gratuit dans tout le pays, mais également embaucher 100.000 personnes qui travailleraient sur le tracing du virus.

Autre point important de leurs programmes : l’Obamacare, le plan pour des soins de santé abordables de l’ancien président.

L’actuel président compte y mettre fin, ce qu’il avait déjà annoncé il y a 4 ans, et le remplacer par une meilleure solution moins couteuse. Pour le candidat démocrate, c’est tout l’inverse : il souhaite réformer les lois liées à l’Obamacare afin qu’elles concernent la beaucoup plus de citoyens américains, voire même la quasi-totalité.

Économie et emploi

Des domaines dans lesquels les deux hommes ont aussi des avis diamétralement opposés.

Le Républicain fait énormément de promesses sur le sujet sans vraiment expliquer comment il compte les tenir. Il a notamment annoncé la création de 10 millions d’emplois et la réduction des impôts pour tous. S’il continue sur la lignée de ses 4 dernières années côté diminution des taxes, ce sont surtout les ménages les plus aisés qui en profiteront.

L’ex vice-président, lui, compte se servir des dépenses publiques pour relancer l’économie nationale, qui souffre énormément cette année. Il compte investir des centaines de milliards dans les infrastructures routières, l’écologie, les logements sociaux… Il compte également augmenter les impôts des entreprises, ce qui devrait renflouer sérieusement les caisses du pays. Il aimerait aussi doubler le salaire minimum, de 7,25$ à 15$.

International

Donald Trump continue de clamer « America First » à tout va et veut poursuivre sa distanciation de la politique internationale, notamment en rapatriant ses troupes d’Afghanistan ou en persistant dans son opposition à la Chine.

Sans surprise, Joe Biden propose l’inverse : une plus grande présence diplomatique à l’étranger, notamment en réintégrant certains accords dont celui sur le nucléaire avec l’Iran ou ceux de Paris sur le climat. Il condamne également quelques choix de l’actuel président, comme le retrait de l’ambassade en Israël.

Immigration et justice sociale

Ces deux thèmes sont importants dans le programme de Joe Biden, qui a déclaré que plus d’une centaine de milliers de réfugiés pourront être accueillis aux Etats-Unis dès sa première année de présidence. Il a aussi pour projet de prendre à bras le corps les problèmes d’inégalité raciale, notamment en matière de justice, d’entreprenariat et d’accès à l’emploi.

En face, Trump continue de clamer que la frontière mexicano-américaine sera bientôt parée d’un mur et compte continuer de déporter tous les migrants sans papiers du territoire. Il a également l’ambition de remplacer le système actuel d’immigration, déjà peut accueillant, pour un nouveau, basé sur le mérite.

Environnement

L’écologie fait partie des axes importants de la campagne du candidat démocrate.

Outre un retour dans les accords de Paris, Biden souhaite faire des énergies renouvelables et du « zéro-émission » de véritables piliers pour l’économie américaine d’ici 2050, notamment en finançant la recherche et le développement. 

Le président sortant semble maintenir son désintérêt pour la cause climatique, en annulant les efforts fournis par ces prédécesseurs en la matière et promouvant l’extraction de gaz naturel et l’utilisation du charbon.

Plus d'actualité