Comment va se dérouler la rentrée scolaire ?

La rentrée, c'est déjà demain dans les écoles primaires et secondaires. Tour d'horizon de tout ce qu'il est bon de savoir avant d'emmener ses enfants vers les classes.

La rentrée sera aussi normale que possible...

En mars, lorsqu’il a été clair que le coronavirus était parmi nous, septembre semblait loin. Beaucoup se disaient qu’on en aurait fini avec cette maladie et que nous pourrions envisager une rentrée scolaire normale. Mais le retour à l’école, c’est déjà ce mardi et le Covid-19, lui, n’a pas encore pris congé.

Pour que la reprise des cours se passe dans les meilleures conditions, les trois Communautés ont fixé, dès juin, un code de 4 couleurs (vert, jaune, orange et rouge), avec chacune ses mesures et règles selon l’état de l’épidémie, le code rouge étant le plus rigoureux.

Cette rentrée de septembre de 2020 se déroulera donc en code jaune. C’est ce qui avait été décidé en juin et malgré l’évolution de l’épidémie cet été, il restera jaune.

Cela correspond à une situation assez normale finalement, avec 5 jours de cours par semaine pour tout le monde, des classes de maternelle aux auditoires universitaires. Il faudra continuer à respecter les mesures sanitaires de vigueur, et donc le port du masque sera bel et bien obligatoire pour tous, adultes et enfants de plus de 12 ans.

Si le virus venait à se propager plus rapidement, la moitié des cours pourrait être donnée à distance pour les élèves de la 3e à la 6e secondaire, une mesure qui serait prise localement. Pour les autres années et l’enseignement primaire, le code orange, plus strict, pourra être mis en place, mais les cours seront tout de même donnés de manière présentielle du lundi au vendredi.

Garderies et cantines peuvent également reprendre. C’est aux écoles de décider si oui et comment.

Pas une année de rattrapage

Selon une étude de l’UCL et l’ULG, en secondaire, 78,5% des élèves ne sont pas retournés à l’école depuis le 16 mars.

On entend beaucoup de parents s’inquiéter des lacunes que pourraient avoir désormais leurs enfants après 6 mois sans fréquenter les cours. Ils se demandent comment et quand la matière non vue sera rattrapée. Même si des exercices ont été transmis et qu’un peu plus des deux tiers des étudiants répondants ont déclaré avoir reçu du travail de façon régulière.

Et bien, elle ne le sera peut-être pas. Il a été décidé que la priorité serait mise sur les matières essentielles. C’est aux établissements scolaires de faire le tri et de choisir les sujets qui peuvent être laissés de côté.

Le chemin vers l’école

Pour de nombreux enfants, qui dit école, dit transports en commun. La STIB propose à nouveau une offre complète, tout comme les TEC, qui ont annoncé une offre adaptée à cette rentrée, avec plus de trajets, des bus plus fréquents, etc.

Les TEC proposent également aux parents d’effectuer gratuitement une fois le trajet en bus du domicile jusqu’à l’établissement scolaire avec son enfant !

Se rendre à l’école en transport en commun est peut-être d’ailleurs une des solutions les plus sûres puisque, comme le rappelle Vias, chaque jour, en moyenne, 14 enfants sont victimes d’accident de la route sur le chemin de l’école.

« Entre 2015 et 2019, en moyenne plus de 2.500 enfants ont été victimes d’un accident de la route chaque année sur le chemin de l’école, soit 14 par jour. En 2019, ce nombre a baissé de 13% par rapport à 2015 mais proportionnellement, nous n’observons pas d’évolution : près de 4 enfants sur 10 impliqués dans un accident avec tués ou blessés le sont sur le chemin de l’école », précise l’institut. 

En cas de Covid ?

Si un élève est atteint du Covid-19, quelles sont les démarches à suivre ?  Le malade est mis en quatorzaine, dans tous les cas. 

En maternelle et en primaire, pour les personnes en contact, c’est évalué au cas par cas selon le respect de la distanciation et l’apparition de symptômes.

Dans le secondaire, on est plus prudents. Les personnes n’ayant pas respecté la distanciation avec le malade seront mis en quatorzaine automatiquement et seront testés. Tout comme les frères et sœurs de l’enfant touché. Et après deux cas dans une même classe, celle-ci sera fermée.

Si c’est un professeur qui est contaminé, c’est différent. En maternelle, on ferme sa classe. Pour les plus grands, primaire et secondaire, les cours seront donnés par un remplaçant.
Et pour ceux qui auraient opté pour des vacances de fin d’été en zone orange ou rouge, étudiants ou professeurs, il faudra être testé et mis en quarantaine comme tout le monde.

Les parents satisfaits

Si au printemps, de nombreux parents rechignaient à renvoyer leurs enfants en classe, il semblerait que la tendance se soit désormais inversée. Selon un sondage de la plateforme Joy, 8 parents sur 10 sont favorables à cette réouverture complète des écoles. En effet, ils sont nombreux à craindre un isolement social, des difficultés d’apprentissage ou la déstructuration du quotidien si les établissements scolaires ne reprennent pas leur rythme habituel.

La même enquête indique que 3 parents sur 4 affirment que leurs enfants ont manifesté leur envie de reprendre les cours. 
 

Plus d'actualité