Nouvelles mesures : à deux dans les magasins mais c’est tout

Attention à ne pas aller trop vite ! Dès ce lundi, il est possible pour deux personnes de se rendre dans un magasin. Les autres nouvelles mesures, elles, ne seront d’application que pour la rentrée.

Désormais, on peut faire du shopping entre amis. ©Belga

Cela faisait quelques semaines que cela n’avait pas eu lieu. On s’y serait presque déshabitué. Mais les mesures de sécurité viennent de changer. En effet, jeudi, le Conseil National de Sécurité s’est réuni pour finalement décider de modifier plusieurs des règles en vigueur.

A partir de ce lundi, il est désormais permis de se rendre dans un magasin, quel qu’il soit, pour faire des courses ou du shopping, à deux et cela sans limite de temps.

Un changement qui doit ravir beaucoup de foyers belges, mais surtout de nombreux commerçants. Comeos, la fédération du commerce et des services, se dit d’ailleurs satisfaite, mais pas entièrement. « Nous regrettons que ces assouplissements ne soient d’application qu’à partir du lundi 24 août, alors qu’il ne reste plus que deux week-ends de soldes », indique l’organisme dans un communiqué.

« Le secteur du commerce de détail a connu des moments particulièrement difficiles ces derniers mois. Nous avons perdu plus de 8 milliards d’euros au total, dont un milliard et demi pour le seul secteur de la mode », ajoute Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos. « L’assouplissement des mesures ne signifie pas une solution totale, mais c’est un coup de pouce qui fera certainement du bien à nos commerçants. D’autres mesures devront être prises afin d’assurer la viabilité du secteur non-alimentaire. »

Encore une semaine

Attention, faire les magasins à deux est la seule nouvelle mesure d’application dès ce lundi ! Même si le CNS a annoncé d’autres modifications aux règles de sécurité, il faudra attendre une semaine de plus.

Dès le 1er septembre, le règlement concernant les événements publics sera assoupli, mesure qui ravira probablement les secteurs culturels et événementiels, parmi les plus touchés par les effets négatifs du confinement. Il sera désormais possible de réunir 200 personnes en intérieur et 400 en extérieur.

A noter que pour un événement privé, 10 personnes pourront être ensemble, en respectant les gestes barrière évidemment. Pour les funérailles, la limite passe à 50 personnes.

La fameuse bulle sociale de 5 personnes par foyer sera encore d’application tout le mois de septembre.

Exceptions pour le supérieur

Le 1er septembre, c’est également la rentrée, qui se fera donc sous le signe de ce fameux code jaune. Cela signifie que les cours sont donnés de manière présentielle du lundi au vendredi, comme d’habitude, avec masque obligatoire pour tout le monde dès 12 ans, professeurs et écoliers donc.

A noter que dans le supérieur, des dérogations pourront être obtenues par les universités et hautes écoles pour passer outre la limite de 200 personnes à l’intérieur pour des cours en auditoires.

Plus étonnant par contre, les festivités étudiantes, les fameuses guindailles, ne sont pas, à priori, interdites.

« J’ai invité les cercles étudiants et les autorités académiques à se concerter pour trouver des solutions pratiques pour honorer le folklore estudiantin en respectant les règles sanitaires », a expliqué la ministre wallonne de l’Enseignement, Valérie Glatigny à La Libre. « Il faudra évidemment une attention particulière aux conditions sanitaires qui ne peuvent pas donner lieu à une propagation importante du virus. On ne sera pas dans le prêt à porter mais dans le sur-mesure. »

Plus d'actualité