Le football reprend ses droits… télé

La Bundesliga (championnat de foot allemand) a repris ce week-end dans des conditions très particulières. Plusieurs championnats de football européens devraient suivre. Mais pas la Belgique.

Reprise du football en Allemagne

Après deux mois d’arrêt forcé, le football est de retour en Allemagne. Crise du coronavirus oblige, c’est sous des conditions drastiques que les joueurs reprennent le chemin des stades pour terminer le championnat entamé l’été dernier.

Les conditions

  • les stades restent vides (seulement 300 personnes admise dans l’enceinte, mais aucun supporteur)
  • les joueurs et leur entourage sont soumis à des tests Covid-19 réguliers (deux fois par semaine et la veille du match)
  • en cas de cas positif au Covid-19, isolement de toute l’équipe et l’hôtel où elle résidait doit être désinfecté.
  • port du masque obligatoire lors de l’arrivée des équipes au stade et sur le banc de touche
  • les ballons sont régulièrement désinfectés durant le match
  • les célébrations des buts doivent se faire avec retenue – pas d’embrassades entre coéquipiers. Par ailleurs, pas de serrage de mains entre les capitaines des deux équipes ou d’échanges de fanions avant match
  • les joueurs doivent avoir un comportement exemplaire – notamment parce que, faute de public, tout le monde entend ce qui se dit sur le terrain
  • protection en plexiglas entre les joueurs et les journalistes lors des interviews d’après-matchs

Bundesliga

300 millions d’euros de droits télé

On l’aura compris, cette reprise du football est particulière et soumise à beaucoup de conditions. Si le championnat d’Allemagne est l’éclaireur, les autres grands championnats européens regardent de près si cela peut fonctionner. L’Angleterre, l’Italie, l’Espagne notamment espèrent une reprise mi-juin.

Mais pourquoi s’acharner à reprendre le football ? La raison est simple et n’a jamais été éludée : pour récupérer l’argent des droits télé ! Les matchs des grands championnats européens sont suivis partout dans le monde, la demande populaire est là, encore plus au temps du corona. A l’arrêt forcé depuis deux mois, les clubs allemands pourraient récupérer 300 millions d’euros de droits télé, ce qui leur permettra de renflouer des caisses – et à certains clubs d’éviter purement et simplement la faillite.

Reste beaucoup d’inconnues : comment vont réagir les supporteurs ultras habitués de se retrouver dans les stades ? Ne vont-ils pas se ruer aux abords ? La police veille, les premiers matchs de reprise se sont déroulés sans heurt et sans public. Au niveau de la santé, des médecins ont souligné que les dommages causés par une infection pulmonaire pouvaient être irréversibles pour les joueurs atteints et les pousser à mettre prématurément fin à leur carrière. En clair, les risques ne sont pas mineurs. Plusieurs personnalités politiques ont émis des doutes quant au bienfait de cette reprise.. Un sondage de la chaîne ARD montre que 56% des Allemands n’y sont pas favorables. On l’aura compris, cette reprise du championnat est avant tout une demande des clubs.

Foot

Championnat définitivement arrêté en Belgique

Du Portugal à la Russie, la plupart des championnats européens tablent sur une reprise. Ce ne sera pas le cas en France, aux Pays-Bas et en Belgique où les championnats ont été définitivement arrêtés, la santé publique primant sur l’appât du gain – qui aurait, il est vrai, été bien moindre que pour les grands championnats, la Jupiler League ou la Ligue 1 n’étant que très peu suivis en télé à l’étranger.

Si aux Pays-Bas, le titre de champion 2019-2020 n’a pas été attribué, c’est au Paris Saint-Germain que revient le sacre en France. Chez nous, le classement a été arrêté à la 28e journée. Le FC Bruges a donc été sacré champion de Belgique 2019-2020. Charleroi et le Standard joueront l’Europa League tandis qu’Anderlecht, auteur d’une (demi) saison catastrophique, sera privé d’Europe pour la première fois depuis 55 ans. A noter que la Pro-League va essayer de faire jouer la finale de la Coupe de Belgique entre l’Antwerp et le FC Bruges le 3 août.

Plus d'actualité