Sport: que va-t-on pouvoir repratiquer et sous quelles conditions?

Essentielle pour le bien-être psychologique, la pratique du sport va pouvoir lentement reprendre. Quand et sous quelles conditions ? On fait le point.

person-holding-black-and-green-tennis-racket-1103829

C’est une véritable bouffée d’oxygène pour les amateurs de sport. S’ils doivent se limiter actuellement à la marche, au vélo et au jogging en famille ou avec une seule personne extérieure, la pratique du sport va être élargie. Lentement, mais sûrement. À partir du 4 mai, ils pourront s’adonner à de nouvelles activités physiques sous certaines conditions. Ces sports doivent se pratiquer à l’air libre, sans contact et en respectant les distances de sécurité. Cela concerne notamment le tennis, le golf, l’athlétisme, le kayak, la pêche… 

Des sports qui pourront se pratiquer à deux personnes maximum, en plus de celles qui vivent sous le même toit. « Pour bien comprendre cette mesure, la règle actuelle qui vous permet de vous promener ou de faire du sport avec une personne qui ne fait pas partie de votre foyer sera donc élargie à deux personnes », a expliqué la Première ministre Sophie Wilmès à l’issue du Conseil National de Sécurité. Pour l’ensemble de ces sports pratiqués à l’extérieur, les infrastructures attenantes aux terrains, comme les douches, vestiaires et cafétérias, resteront fermées.

Sports d’équipe sans contact

Pour d’autres activités sportives, il faudra attendre en théorie la deuxième phase. Sous réserve d’une aggravation de l’épidémie, le 18 mai devrait marquer l’autorisation des activités physiques, toujours sous les mêmes conditions. 

Pour les sports d’équipe, les entraînements physiques en plein air devraient également reprendre à cette date, uniquement dans le cadre d’un club, à condition que ce dernier soit reconnu par une fédération sportive reconnue, qu’un entraîneur se trouve sur place et que les distances de sécurité soient respectées. Même s’il est difficile d’imaginer un match de football, de basket, de rugby encore de hockey sans contact…

Et pour le reste?

Le flou persiste pour d’autres activités physiques telles que la natation et le sport en salle. Une réouverture de ces infrastructures n’a pas été mentionnée ce vendredi soir, laissant peu d’espoir pour ces amateurs.

Le monde sportif souhaiterait, lui aussi, des réponses. Aucune mesure n’a été prise en ce qui concerne les compétitions sportives, à l’arrêt depuis plus d’un mois. Sophie Wilmès a toutefois assuré qu’une décision devrait être prise rapidement, évoquant l’échéance de la semaine prochaine. Outre les championnats professionnel de football, les championnats nationaux de cyclisme et le Grand Prix de Formule 1 à Spa-Francorchamps sont aussi concernés par les futures décisions du Conseil national de sécurité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité