Quel avenir pour les Diables Rouges?

Les Diables Rouges connaissent leurs futurs adversaires en Nations League. Par contre, le doute règne quant au futur stage au Qatar et surtout, sur la période d'indisponibilité d'Eden Hazard.

capture

C’est à Amsterdam qu’a eu lieu le tirage au sort de la Nation League ce mardi soir. La phase de groupe de cette compétition internationale, lancée en 2018, aura lieu entre septembre et novembre 2020. Ensuite, place à la phase finale en juin 2021. L’enjeu: une nouvelle ligne au palmarès et une qualification directepour la coupe du Monde au Quatar en décembre 2022.

Une qualification que les Diables Rouges ne devraient pas avoir de mal à acquérir via la phase classique (le tirage au sort est prévu aux alentours de décembre 2020), ce qui ne les empêchera pas de tout donner pour s’illustrer en Nations League. Pour le prestige mais surtout pour faire oublier l’affront de l’édition précédente. Cité comme favoris, les Diables n’avaient pas réussi à se qualifier pour le carré final, s’inclinant contre la Suisse (5-2). Une véritable désillusion.

Cette fois, le tirage au sort les a versé dans le même groupe que l’Islande, le Danemark et l’Angleterre. Des adversaires, déjà vaincus par notre équipe nationale, qui annoncent, sur papier en tout cas, de très belles rencontres. Ce qu’a souligné le coach, Roberto Martinez, présent à Amsterdam: «C’est un chouette groupe, en particulier pour nos supporters».

Des supporters qui ne peuvent actuellement pas masquer leur inquiétude. Le 13 juin, la Belgique entamera son Euro face à la Russie. Un tournoi que la Belgique devrait préparer lors d’un stage au Quatar en mars, où elle rencontrera le Portugal et la Suisse. Mais en raison de l’épidémie de coronavirus, le voyage pourrait être annulé. Par ailleurs, toutes les interrogations subsistent quant à la présence d’Eden Hazard. A peine revenu d’une blessure à la cheville, le joueur du Real Madrid s’est à nouveau blessé mi-février et souffre désormais d’une fissure au tendon distal.

En accord avec le staff médical de son club et celui de l’équipe nationale, le Belge se fera opérer ce jeudi à Dallas par un spécialiste de la chirurgie orthopédique. Une intervention qui devrait le laisser sur le banc de touche deux à trois mois. Si tout se passe bien, Eden Hazard – qui fera sa revalidation avec le physiothérapeute belge Lieven Maesschalck – pourrait reprendre les entraînements dès le mois de mai. Mais le délai semble réellement court pour être en pleine possession de ses moyens moins d’un mois plus tard.

Une échéance qui ne semble pas inquiéter outre-mesure Roberto Martinez qui a déclaré qu’il était confiant et qu’il « n’envisageait pas l’Euro sans Eden».

Sur le même sujet
Plus d'actualité