Vybe, l’application bancaire qui cartonne chez les jeunes : une bonne idée?

Ce nouveau venu propose des cartes bancaires prépayées adaptées aux exigences d’un marché en jachère mais prometteur : celui des 12-18 ans. Porté par ses 200.000 téléchargements en moins de deux mois, Vybe compte bien digitaliser les portefeuilles des jeunes français et belges, ce qui peut poser quelques questions.

josh-appel-netpasr-bmq-unsplash

L’argent de poche, sonnant et trébuchant, est un rituel pour de nombreuses familles. Ancrée dans les mœurs, cette pratique semble cela dit un peu trop « traditionnelle » au goût de certains ados de l’ère numérique.
Une start-up française a senti ce bon filon et a retroussé les gants afin que la France et la Belgique suivent le mouvement. Le résultat prend la forme d’une application qui se définit comme la « néobanque des jeunes », Vybe.

Une recette qui marche

Le principe : contrairement à nombre de banques, l’équipe de Vybe offre une carte prépayée sécurisée aux adolescents entre 12 et 18 ans en échange d’une inscription sur l’application. Pas de frais, pas de procédure spécifique et un suivi le plus simplifié possible de l’argent disponible sur le compte. Pour se différencier de ce qui existe déjà, les concepteurs ont aussi créé des partenariats afin de proposer des réductions dans une série d’établissements : des fast-foods, des cinémas, des magasins de vêtements, des concerts… Bref, partout où les ados sont susceptibles de dépenser leur argent.

L’application n’est qu’en phase de test mais elle a déjà recueilli les suffrages de cette fameuse « génération Z ». On compte près de   en moins deux mois, au point de dépasser l’indétrônable Facebook pendant plus d’une semaine sur le classement de l’App Store. Plus de 150.000 cartes ont également été précommandées sur la même période.

Comment expliquer un tel succès ? Déjà par le fait que le marché des moins de 18 ans n’est que peu exploré par les banques. Il existe des cartes prépayées qui leur sont destinées mais c’est un phénomène récent. Ajoutez-y les quelques réductions citées auparavant, un grand effort de communication sur Instagram et la sauce prend !

Des ados qui ont besoin d’être guidés

Mais 12 ans pour avoir une carte bancaire, n’est-ce pas un peu tôt ? Une étude des pays de l’OCDE note en effet qu’en 2015, seuls 15 % des jeunes de 10 à 18 ans peuvent « au mieux prendre des décisions simples concernant des dépenses quotidiennes et identifier l’objet de documents financiers courants, comme des factures ». Au plat pays, la « Ligue des Familles » note dans un article de 2017 que la perception de l’argent a son importance et que la virtualisation risque de perturber celle-ci.

À cela, l’équipe de Vybe répond que leurs services permettent justement d’éduquer les enfants à ces problématiques. Mais leurs cartes prépayées n’étant pas encore distribuées, comment savoir ce qu’il en sera réellement ? Pour se préparer, les parents peuvent toujours sensibiliser leurs enfants au sujet. La Ligue des familles encourage ainsi la simple discussion ou l’utilisation de la plateforme Yongo destinée à l’éducation financière. Il n’est pas forcément question de repousser l’idée d’utiliser ce type d’application mais avant de franchir le pas, encore faut-il prendre quelques précautions afin que les adolescents puisent l’utiliser sans problème.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité