Le roi Albert a-t-il été “ brutal et inélégant ”?

La reconnaissance en paternité d’Albert ne réglera sans doute en rien les problèmes humains que rencontre Delphine. C’est en tout cas ce que soulève l’avocat de Delphine, Marc Uyttendaele.

belgaimage-158325055-full

La séquence qui s’est jouée hier au Palais est étonnante. L’information concernant le résultat des tests ADN confirmant la paternité du roi Albert a été reçue par les différentes parties. Du côté de Delphine, le choix était de garder le silence afin comme le dit Marc Uyttendaele, qui défend les intérêts de Delphine de “ créer un espace de dialogue ”. Car “ tout ne se règle pas par voie de justice ”. Le roi l’a vu tout autrement.

« Le roi se pose en victime »

Le communiqué du roi tombé hier dans les rédactions a en quelque sorte pris de cours Delphine et ses avocats. “ C’est un acte posé à bout de souffle. Il est vraiment étrange qu’Albert s’y pose en victime dans une sorte d’inversion des rôles. Or il est le seul responsable de la longueur des procédures. Pendant des années il s’est acharné à contrecarrer la volonté de Delphine et Jacques Boël ”, affirme Marc Uyttendaele qui qualifie le communiqué de “ brutal et inélégant ”.

Justice impuissante?

Le roi se rend à l’évidence mais d’assez mauvais gré, note encore l’avocat qui parle d’un “ absolu manque de gentillesse et d’un déficit d’humanité ” de la part du roi. “ Les dossiers ne se solutionnent pas par voie de presse ”, affirme-t-il. La quête de Delphine concernant ses origines biologiques trouvera dans les mois à venir, vraisemblablement, une issue avec une reconnaissance légale. Pour le reste, “ elle devra faire un cheminement intime. On est au cœur de souffrances humaines. La justice est impuissante à résoudre ça. » 

Sur le même sujet
Plus d'actualité