Combien d’argent aurez-vous besoin pour votre pension?

Les allocations de retraite sont parfois insuffisantes pour subvenir à tous vos besoins. Eneo a sondé les Belges: c'est l'alimentation et le logement qui coûtent le plus. En fin de vie, les soins de santé sont également importants.

woman-standing-beside-woman-on-white-wooden-chair-facing-160767

En Belgique, le montant moyen de la pension est en moyenne de 66 % du salaire, ce qui est sous la moyenne européenne (71 %), selon un rapport de l’OCDE sorti en 2019. Sur base des chiffres du Service public fédéral des Pensions, le journal L’Echo estimait début janvier que 1,2 million de retraités, soit quasi un sur deux, touchait donc moins de 1.500 euros nets par mois.

Les besoins réels des pensions sont pourtant supérieurs à cela. Dans son enquête « Le panier percé du pensionné », Le mouvement social des aînés Eneo a étudié les dépenses auxquelles étaient confrontés les seniors. Le logement, loyer ou emprunt et entretien compris, représente la plus grande dépense, soit 40 % du total. Ensuite, viennent l’alimentation (30 %), les assurances (9 %), les frais de santé (9 %) et ceux liés à la mobilité (9 %). Enfin, l’achat de vêtement représente 3 % du montant. L’ensemble représente 2.236 euros par mois pour un couple et 1.582 euros pour un isolé.

>> Daniel Bacquelaine : « La moyenne des pensions augmentera »

« Une bonne partie des pensionnés est heureusement propriétaire, commente le secrétaire politique de Eneo Philippe Andrianne. Il n’empêche qu’après 30 ans, ils commencent à devoir refaire pas mal de travaux, ce qui coûte une fortune ». Ceux qui restent locataires n’ont pas vie simple non plus. Le loyer moyen payé est de 552 euros pour un isolé et 760 euros pour un couple. Il faut ajouter à cela les charges liées au logement qui s’élèvent à 372 euros pour un couple. Cela comprend le chauffage, internet, l’électricité, le gaz, l’eau le téléphone, etc. Les propriétaires supportent 204 euros pour les frais d’entretien de l’immeuble et les taxes.

Les dépenses augmentent avec l’âge

Les coûts augmentent par ailleurs avec l’âge, les soucis de santé et la perte d’autonomie, car il faut en plus, parfois, payer une maison de repos et des médicaments supplémentaires. « Les pensionnés vivent plus longtemps. J’entends dire: mais l’espérance de vie en bonne santé se stabilise ajoute Philippe Donnay du Bureau du Plan. Sauf que l’écart entre l’espérance de vie en bonne santé et l’espérance de vie augmente. Or c’est là que ça coûte le plus cher. Car il y a les pensions à payer, mais aussi les soins de santé. Quand est-ce qu’une personne coûte – même si je n’aime pas le terme – le plus cher? Au cours des 12 derniers mois de sa vie. En moyenne, on dépense trois quarts de tout ce qu’on a coûté au cours de sa vie en termes de soin de santé. »

>> Gang des vieux : 1.500 euros de pension, le minimum décent

Comment bien se préparer?

Que faire, dès lors, pour éviter de se retrouver sans les moyens de ses besoins? « En construisant sa pension en étant attentif à sa carrière », explique Philippe Andrianne. Si vous prenez beaucoup de congés sans solde, par exemple, vous aurez moins. Cela doit être projeté par la carrière. » En fonction des choix, il faut épargner plus ou moins. « La première forme d’épargne est la propriété d’un bien immobilier, poursuit-il. Si vous avez de quoi épargner ensuite, il y a les assurances épargne-pension. »

Pour en savoir plus, lisez notre dossier « La pension en questions ». Rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité