« Chill » et les autres mots à la mode en 2019

"Chill" a été élu "mot de l'année" hier par les internautes de la RTBF et du journal Le Soir. Mais d'autres termes ou expressions sont aussi entrés dans le langage courant en 2019, certains se sont même fait une place dans les dictionnaires. Florilège.

belgaimage-153188366

OK boomer : Expression censée servir d’argument massue face aux aînés un peu trop empressés de donner des leçons aux plus jeunes.

Malaisant : Tellement gênant ou raté que cela provoque un malaise, comme quand un parti d’extrême droite reprend du Bigflo et Oli.

Urgence climatique : LE « mot de l’année » selon Oxford… et ce ne sont pas les centaines de milliers de manifestants de par le monde qui diront le contraire.

Féminicide : 23 en Belgique pour l’année 2019.

Démocrature : Le mot-valise qui décrit ce mélange de démocratie et de dictature qu’on dénonce ailleurs et qu’on craint aussi chez nous.

Pépite : Terme utilisé à tort et à travers par la presse, la pub et le secteur culturel pour désigner une œuvre qui a commis l’exploit de ne pas être médiocre.

Pookie : Titre d’un tube d’Aya Nakamura (photo) qui a turlupiné les linguistes. Pour ceux qui se demandent encore, cela vient du terme « poucave » qui veut dire “balance”. Ça ne vous aide pas beaucoup, mais maintenant vous savez.

Ère post-#MeToo : Comment draguer, séduire, faire l’amour sans être un porc? Certains ont encore du mal à comprendre, mais on avance…

Collapsologie : Théorie étudiée par les plus pessimistes d’entre nous pour se préparer à l’effondrement de la civilisation industrielle.

« C’est quand que tu vas mettre des paillettes dans ma vie, Kevin? » : Punchline prononcée par l’humoriste Inès Reg dans une vidéo devenue virale. Le « J’suis pas venue ici pour souffrir, OK? » de 2019.

Sur le même sujet
Plus d'actualité