10 conseils pour l’après-fêtes

Pour chasser les toxines aussi vite que les aiguilles de sapin. Retrouver de bons réflexes alimentaires, une de nos meilleures résolutions pour entamer 2020.

sparkler-677774_1920

Ah, les fêtes… Le sourire du petit devant sa voiture téléguidée, l’habileté de l’oncle Georges face à une bourriche d’huîtres, les triples bises échangées avec ou sans gui. Passé le 1er janvier, il est temps de débarrasser notre organisme de sa sensation de fatigue et de ses ballonnements. Diététicienne et nutritionniste, Stéphanie Tyllema nous aide à faire le point sur la détox, sésame vers une légèreté retrouvée.

1/ Retrouver la sensation de faim

“À Noël, pour faire plaisir et sans tenir compte des signaux de trop-plein, on a terminé le plateau de toasts et on s’est resservi une seconde part de bûche. Le premier réflexe est donc d’écouter à nouveau la voix de notre appétit. Il peut arriver qu’on n’ait pas faim dans les jours qui suivront ces plantureux festins. Pas d’inquiétude: ne pas suivre la sacro-sainte règle des trois repas n’est pas grave, c’est une façon de mettre le corps au repos.”

2/ Un juste dosage

“Il ne s’agit pas d’entamer un jeûne de longue durée ou une détox sévère. Toute privation excessive conduirait assez naturellement à une reprise de poids consécutive. Voyez plutôt ce moment comme une façon de remettre les pendules à l’heure, un nettoyage interne pour repartir sur de bonnes bases.”

3/ Jus de citron, un truc malin et sain

“Presser le jus d’un citron dans un litre et demi d’eau et boire à volonté pendant la semaine suivant le premier de l’an vous assurera le plein en vitamine C, puissant antioxydant. On pourra aussi assaisonner ses aliments avec le jus du citron.”

4/ Faciliter la digestion

“Pain, riz, pâtes et céréales complètes ont une teneur plus élevée en fibres et aideront considérablement à relancer la digestion. On peut songer aux abricots ou pruneaux secs, garants des mêmes propriétés. On retrouvera également le plaisir parfois oublié des légumineuses: haricots blancs, pois chiches, lentilles sont autant d’alliés très rassasiants chargés en micro-nutriments et relativement peu caloriques.”

5/ Halte à l’alcool

“Pendant une semaine, on fait l’impasse sur le petit vin blanc, le houblon ou le porto et on privilégie l’eau minérale ou gazeuse en grande quantité et les tisanes détox qui contribuent au drainage et à l’élimination des toxines. Ces tisanes sont des mélanges de plantes parmi lesquelles pissenlit, romarin, queue de cerise, menthe poivrée, artichaut, aubier de tilleul, badiane, cassis, souci, réglisse, bouleau, mauve, chicorée, persil… On les trouve en magasins d’alimentation diététique ou en pharmacie. Une bonne hydratation est une des clés d’un baromètre de la faim réglé correctement.”

Lire aussi : « Dry January » : pourquoi attendre février pour ralentir sa consomation d’alcool?

6/ Quid du tout cru ?

“La raw food, très populaire aux États-Unis depuis les années 70-80, est arrivée chez nous il y a quelques années. Manger cru permet de préserver intacts vitamines et minéraux, mais empêche une certaine variété. Qui plus est, opter exclusivement pour ce type de régime particulier risque d’aller à l’encontre d’une digestion aisée. On tâchera donc de faire la balance entre cuit et cru, le “tout ou rien” étant un concept a priori attractif mais déconseillé.”

7/ Le surgelé, une alternative à considérer

“Après avoir mis pendant des jours les petits plats dans les grands, on sature. Brocolis, asperges ou épinards surgelés, pour peu qu’ils soient non préparés, pourront aider à retrouver la forme en toute quiétude. Le prix à payer pour moins d’efforts en cuisine reste cependant une légère altération possible de leur goût.”

8/ Un sommeil serein

“Bien dormir aide grandement à réguler les signaux de faim et de rassasiement. Il est préférable de ne rien manger pendant les deux heures et demie qui précèdent le moment d’aller se coucher, la position allongée n’étant pas recommandée pour une bonne digestion.”

9/ Soupe ou comment doper notre quota de légumes

“Si les bouillons, même maigres, apportent surtout du sel, les soupes, plus nourrissantes, restent une des meilleures façons d’atteindre la barre minimale des cinq portions de fruits et légumes par jour, formule toujours gagnante quand il s’agit de tendre vers l’équilibre alimentaire.”

10/ Structurer et éviter le grignotage compulsif

“Il faut impérativement reprendre une régularité pour ses repas: un petit déjeuner, un repas avec tartines et soupe ou une salade, un repas chaud léger où on limitera les matières grasses. On peut délayer ses vinaigrettes avec de la moutarde ou du fromage blanc pour employer moins d’huile. Prévoir des petits en-cas à heure fixe reste salutaire: yaourts, portions de fruits ou biscuits de type boudoir ou petits-beurre en quantité raisonnable évitent un grignotage permanent de tout ce qui peut nous tomber sous la main.”

Sur le même sujet
Plus d'actualité